Ecoutez Radio Sputnik
    François Hollande

    François Hollande expose les enjeux de la mission militaire en Syrie

    © AFP 2019 PHILIPPE WOJAZER
    International
    URL courte
    121048

    Le président de l'Hexagone a parlé des cibles des frappes aériennes de l'aviation française.

    Depuis le mois de septembre, la France effectue des frappes aériennes en Syrie contre le groupe terroriste Etat islamique. Le dirigeant français s'est exprimé à propos des sites ciblés par l'aviation du pays dans une interview à la radio RTL.

    M.Hollande a déclaré que les frappes françaises visaient des lieux d'entraînement des membres de l'organisation Etat islamique:

    "Je ne peux pas savoir qui se trouve en Syrie. Il y a des terroristes qui s'entraînent pour mener des actes terroristes. Il y a 600 Français sur les zones de combat et nous avons la certitude qu'ils peuvent revenir. Nous avons le devoir de les neutraliser, de les arrêter s’ils reviennent. Nous frappons les camps des terroristes".

    Le président russe Vladimir Poutine a de son côté souligné que parmi les combattants de l'EI islamique qui sont actuellement déployés dans des camps d'entraînement, on compte également des ressortissants russes.

    "Nous ne pouvons pas admettre que ces bandits, qui ont senti l'odeur du sang, reviennent chez eux et continuent leurs actes barbares", a lancé M.Poutine.

    Le 30 septembre, l'Armée de l'air russe a entamé une opération militaire contre l'EI en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'EI.

    Au total, les Forces aérospatiales russes ont effectué 669 frappes contre les positions de l'EI en Syrie et détruit 456 sites de l'EI depuis le début de l'opération aérienne, le 30 septembre dernier. 


    Lire aussi:

    Frappes russes en Syrie: un flashmob de soutien sur Twitter
    Quelle barbe, ces frappes russes!
    Frappes russes en Syrie: premier bilan
    71% des Britanniques soutiennent les frappes russes en Syrie
    Tags:
    frappe aérienne, Etat islamique, François Hollande, Vladimir Poutine, Syrie, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik