Ecoutez Radio Sputnik
    Ministère des Affaires étrangères russe

    Moscou confirme la présence en Russie de représentants de l'ASL

    © Sputnik . Maksim Blinov
    International
    URL courte
    20629

    Le vice-ministre des Affaires étrangères russe a déclaré que des représentants de l'Armée syrienne libre s'étaient rendus en Russie.

    Le vice-ministre des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov a confirmé que plusieurs groupes qui disent appartenir à l'Armée syrienne libre (ASL) s'étaient déjà rendus à Moscou.

    Dimanche 25 octobre, les représentants du Front de salut national, une branche de l'opposition syrienne, se sont déclarés prêts à engager un dialogue avec Moscou, au Caire, sur la coopération lors du règlement de la situation en Syrie, a déclaré devant les journalistes, à Paris, Fahad Al-Masri, coordinateur du Groupe du salut national et fondateur de l'ASL. 

    Il a ajouté que l'ASL était prête à dépêcher aux négociations une délégation de haut niveau.

    Dans un entretien à la télévision publique russe, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a indiqué que, dans la lutte contre l'EI, Moscou était prêt à soutenir l'opposition patriotique depuis les airs, y compris l'Armée syrienne libre.

    "Le plus important pour nous est de trouver des personnes légitimes qui représentent tels ou tels groupes armés, opposés notamment au terrorisme", a-t-il expliqué.

    Plus tôt, le 19 octobre, la délégation kurde s'est rendue à Moscou sur invitation des autorités russes. Elle a été accueillie par Mikhaïl Bogdanov.

    Lire aussi:

    Le randonneur français disparu en Italie retrouvé mort, selon des médias italiens
    Un «souvenir» de vacances illégal pourrait coûter leur liberté à deux Français
    Un énorme requin blanc filmé à quelques centimètres d’une cage de plongeurs – vidéo
    Tags:
    opposition, Groupe du salut national, Armée syrienne libre (ASL), Etat islamique, Fahad Al-Masri, Sergueï Lavrov, Mikhaïl Bogdanov, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik