International
URL courte
Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)
28646
S'abonner

La décision de la Russie concernant l’opération militaire en Syrie contre les terroristes de l'Etat islamique (EI) et du Front al-Nosra a été prise de manière impulsive, a déclaré James R. Clapper, directeur du renseignement national des États-Unis, dans une interview accordée à la chaîne CNN, dont des extraits ont été publiés jeudi.

D'après M. Clapper, les démarches du gouvernement russe sont en général "impulsives et imprévisibles". "Je me suis demandé si c'était une stratégie à long terme ou la manifestation d'une imprévisibilité permanente", a-t-il relevé. "Et l'implication de la Russie dans le conflit syrien n'en est qu'une manifestation de trop", a-t-il ajouté sans avancer aucune preuve tangible.

Cependant, ce n'est pas la première accusation de ce genre de la part de Washington. Récemment, le porte-parole du département américain de la Défense, le colonel Steve Warren, avait déclaré que les forces aériennes russes en Syrie utilisaient peut-être des munitions non guidées et que certaines frappes russes avaient permis aux djihadistes de "manœuvrer".

Des écoliers choisissent un souvenir dans un magasin où il y a le portrait de Bachar el-Assad avec la phrase On vous aime marqué dessus, Damas, Syrie
© AP Photo / Muzaffar Salman
Le porte-parole du ministère russe de la Défense, le major-général Igor Konachenkov avait considéré ces déclarations comme immotivées.

"Selon tout apparence, suite aux bombardements des avions américains, les terroristes restent fascinés et les applaudissent. Et ensuite, ils invitent leurs collègues des quatre coins du monde à apprécier ce spectacle. On comprend alors tout à fait pourquoi, après un an de bombardements américains, les terroristes sont parvenus à saisir et contrôler le gros de la Syrie".

Le 30 septembre, l'Armée de l'air russe a entamé une opération militaire contre l'EI en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'EI.

Depuis le début de la campagne militaire, l'aviation russe a effectué plus de 930 sorties, a éliminé des centaines de djihadistes, des dizaines de postes de commandement, de dépôts et d'autres positions.

En outre, 26 missiles-fusées ont été lancés par les navires militaires de la flottille russe de la Caspienne. Ils ont frappé les positions de l'EI avec succès et poursuivent activement leur offensive d'ampleur.

 

Dossier:
Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)

Lire aussi:

Sarkozy: la Russie est un partenaire "incontournable" pour régler le conflit syrien
Syrie: Moscou pointe les mensonges de Washington et demande des explications
Député française de retour de Syrie: Paris "soutient indirectement l'EI"
La façade de la Banque de France en feu à Paris, les tensions se poursuivent - vidéos
Tags:
crise syrienne, accusations, opération militaire, Syrie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook