International
URL courte
631674
S'abonner

En Catalogne, les indépendantistes sont décidés à lancer, dès le mois de novembre, le processus de séparation, le secrétaire général des Nations unies vole au secours de l'Espagne.

La Catalogne (nord-est de l'Espagne) n'est pas classée par les Nations unies parmi les territoires non autonomes pouvant invoquer le droit à l'autodétermination, a indiqué le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon. 

"L'Espagne est un pays indépendant et souverain qui inclut la région catalane et c'est ainsi qu'elle a été admise aux Nations unies et agit au sein de la communauté internationale", a déclaré M.Ban dans un entretien publié samedi par les journaux espagnols

Interrogé sur la possibilité pour la région catalane de 7,5 millions d'habitants d'invoquer le droit à l'autodétermination, le secrétaire général a répondu par la négative. 

"Quand on parle d'autodétermination, certaines aires ont été reconnues par les Nations unies comme des territoires non autonomes. Mais la Catalogne ne fait pas partie de cette catégorie", a-t-il précisé. 

Et de souhaiter "une solution consensuelle" pour la Catalogne, "basée sur le dialogue et conforme à la tradition démocratique". 

Quoi qu'il en soit, le 27 septembre dernier, les Catalans ont donné à leurs représentants élus un mandat démocratique clair pour entamer un processus politique responsable et négocié qui aboutira à la création d'un Etat indépendant pour la Catalogne.

Lire aussi:

Madrid prêt à dialoguer avec la Catalogne
Catalogne: les indépendantistes obtiennent la majorité absolue au parlement
La Catalogne indépendante, un bien ou un mal?
Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Tags:
séparatistes, ONU, Ban Ki-moon, Espagne, Catalogne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik