International
URL courte
Situation en Syrie (2014) (607)
241837
S'abonner

Le premier ministre britannique David Cameron ne soumettra pas au vote du parlement la loi concernant le bombardement des positions du groupe terroriste Etat islamique en Syrie.

N'étant pas parvenu à convaincre le nombre nécessaire de députés du Parti travailliste britannique à soutenir le lancement de l'opération des forces aériennes du Royaume-Uni en Syrie, le chef du gouvernement anglais a été obligé de renoncer à cette initiative, rapporte le journal The Times.

David Cameron a auparavant déclaré à plusieurs reprises que Londres devrait s'engager plus activement dans la lutte contre le groupe djihadiste Etat islamique en Syrie afin de jouer un rôle plus important dans l'éradication du terrorisme.

En septembre 2014, le parlement britannique n'a sanctionné que des frappes aériennes des positions de l'Etat islamique en Irak. 

Depuis 2011, la Syrie est déchirée par un conflit armé entre les forces gouvernementales et des groupes d'opposition, dont plusieurs groupes djihadistes, qui a fait plus de 250.000 morts.

Début 2014, le groupe djihadiste Etat islamique a commencé à intensifier son activité dans la région en cherchant à créer un califat sur les territoires irakiens et syriens tombés sous son contrôle.

Depuis août 2014, une coalition internationale conduite par les Etats-Unis intervient militairement contre l'Etat islamique, mais sans succès apparent.

Le 30 septembre l'Armée de l'air russe a entamé une opération militaire contre l'EI en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'EI.

 

Dossier:
Situation en Syrie (2014) (607)

Lire aussi:

Cameron: la GB et la Russie ensemble contre l'EI
Cameron prédit des "attentats terribles" en Grande-Bretagne
Néonazis en Ukraine: Moscou étonné par les propos de Jean-Yves Le Drian
Le nombre de cas quotidiens de Covid-19 en légère baisse en France
Tags:
Syrie, David Cameron, Etat islamique, frappe aérienne, bombardements, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook