Ecoutez Radio Sputnik
    4 aspects de la victoire de la Russie sur l'Otan

    4 aspects de la victoire de la Russie sur l'Otan

    © Sputnik . Sergey Guneev/POOL
    International
    URL courte
    14016512
    S'abonner

    "L'Otan a perdu contre la Russie dans la course aux armements", a écrit un journal américain. Découvrez les quatre indices qui en résultent.

    L'Organisation du traité de l'Atlantique nord a été prise au dépourvu par de nouvelles performances de l'armée russe. La version allemande de l'édition américaine du Huffington Post en a cité quatre preuves.

    Avant tout, c'est la rapidité et la bonne organisation de l'armée russe qui entre en jeu. La Russie est capable d'entamer en un clin d'œil des exercices militaires de grande envergure avec la participation de dizaines de milliers de soldats. Les pays de l'Otan, par contre, y prennent deux ans de préparatifs. A titre d'exemple, l'édition cite les manœuvres Trident Juncture-2015, organisées par l'Otan du 28 septembre au 6 novembre, dont la préparation a duré deux ans et demi.

    Viennent ensuite les performances techniques de l'armée russe. Ainsi, le général de la Bundeswehr (armée allemande) Hans-Lothar Domröse les a qualifiées d'"inattendues". Il a mentionné "Kalibr" (code de l'Otan le 3M-54 Club), système de missiles multirôles que la Russie opère depuis la mer Caspienne, dans le cadre de l'opération en Syrie conte le groupe terroriste Etat islamique.

    Mentionnons également les désaccords au sein de l'Otan, car les points de vue des 28 diffèrent sur certaines questions. Ainsi, les uns revendiquent la protection contre la menace de l'Etat islamique, alors que les autres réclament le renforcement des frontières à l'est.

    "Les Russes agissent de manière plus décisive, flexible et coordonnée. Nous devons décidément travailler sur cet aspect", a affirmé un des représentants de l'Otan cité par la Deutsche Welle.

    En somme, l'Otan affirme ne pas pouvoir faire face à la Russie dans certaines régions. La Russie possède un potentiel militaire en mesure de fermer l'accès de certaines régions pour l'Otan et ses alliés, a souligné le général de l'armée allemande dont les paroles sont rapportées par The Huffington Post.


    Lire aussi:

    La Russie met l'Otan en garde contre tout rapprochement de ses frontières
    Des Estoniens s'en prennent aux soldats noirs de l'Otan
    L'Otan compte renforcer sa présence près des frontières russes
    L'Otan s'apprête à augmenter le nombre de troupes à la frontière russe
    Tags:
    militaires russes, armée, Trident Juncture 2015, OTAN, Hans-Lothar Domröse, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik