International
URL courte
30583
S'abonner

Suite à la décision du président russe, l'Agence fédérale russe du transport aérien (Rosaviatsia) a suspendu tous les vols à destination de l'Egypte. Quant aux passagers russes se trouvant dans ce pays nord-africain, ils seront acheminés en Russie par des vols réguliers et des vols charters.

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi ont convenu, lors d'un entretien téléphonique, de poursuivre la coopération entre leurs services de sécurité et les autorités aéroportuaires, a annoncé vendredi soir le service de presse du Kremlin dans un communiqué.

"Pour assurer les plus hauts standards de sécurité aux citoyens russes se trouvant en Egypte, et compte tenu du fait que la partie russe a suspendu les communications aériennes avec l'Egypte, les chefs de l'Etat ont convenu d’assurer la poursuite d’une coopération active entre les services ad hoc des deux pays, notamment via la coordination entre les services de sécurité et les autorités aéroportuaires de la Russie et de l'Egypte", indique le communiqué.

Vendredi, le président russe Vladimir Poutine a accepté les recommandations du Comité national antiterroriste de suspendre la liaison aérienne entre la Russie et l'Egypte en attendant que les causes du crash de l'Airbus-321 soient élucidées.

Suite à la décision du président russe, l'Agence fédérale russe du transport aérien (Rosaviatsia) a suspendu tous les vols à destination de l'Egypte. Quant aux passagers russes se trouvant dans ce pays nord-africain, ils seront acheminés en Russie par des vols réguliers et des vols charters.

Selon Rosaviatsia, les passagers des vols Egypte-Russie seront séparés de leurs bagages (à l’exception des bagages à main), ces derniers seront acheminés par des avions à part.

Un Airbus-A321 de la compagnie aérienne Metrojet (connue également sous le nom de Kogalymavia) ayant décollé de l'aéroport de Charm el-Cheikh s’est écrasé dans le Sinaï le 31 octobre dernier. Aucune des 224 personnes qui se trouvaient à bord de l'avion n'a survécu.

Il s'agit de la pire catastrophe aérienne de l’histoire de la Russie.

La branche égyptienne du groupe djihadiste Etat islamique a par la suite affirmé sur Twitter être responsable du crash, affirmant avoir agi en représailles à l'intervention russe en Syrie.

Ni les autorités russes, ni les autorités égyptiennes n’ont confirmé cette hypothèse.

Lire aussi:

Crash en Egypte: la piste de l'explosion d'un moteur
Crash de l'A321: après le décryptage d'une boîte noire, le mystère persiste
Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Tags:
crash d'avion, Abdel Fattah al-Sissi, Vladimir Poutine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook