International
URL courte
19129
S'abonner

L'intégration des réfugiés dans l'économie allemande aidera à développer les régions qui ont besoin de main-d'œuvre, estime la ministre du Travail. Cet avis n'est pourtant pas partagé par de nombreux Allemands. Le ministre de l'Intérieur affirme que le pays est en proie à la haine envers les migrants.

L'afflux de migrants est susceptible d'ouvrir de nouvelles perspectives à l'Allemagne et même d'améliorer le bien-être du pays, a annoncé la ministre du Travail et des Affaires sociales, Andrea Nahles.

"Si nous utilisons la situation de manière raisonnable, les technologies numériques et les réfugiés finiront par procurer davantage d'emplois et par améliorer notre bien-être", a déclaré la ministre dans une interview à l'hebdomadaire Bild am Sonntag.

"Soixante-dix pour cent des réfugiés sont âgés de moins de 30 ans. C'est magnifique! En tant que ministre des Affaires sociales, je me réjouis de voir le système de sécurité sociale se stabiliser. Si nous utilisons cet avantage correctement, nous pourrons intégrer ces gens dans le marché du travail et en faire nos collègues et nos voisins. Nous avons des postes vacants à pourvoir. Nous avons des régions qui éprouvent un énorme besoin de spécialistes", a indiqué Mme Nahles.

Elle a dans le même temps pointé les obstacles qui empêchent l'intégration des réfugiés dans l'économie allemande. L'un d'entre eux consiste dans le fait que la majorité des migrants ne connaît pas la langue du pays d'accueil. Aussi, faut-il promouvoir l'enseignement de la langue en tant que moyen d'adaptation, a souligné la ministre.

Selon les prévisions officielles, près de 800.000 migrants seront enregistrés en Allemagne en 2015. D'après l'agence Frontex chargée de gérer la coopération opérationnelle aux frontières de l'UE, plus de 710.000 migrants sont arrivés en Europe au cours des neuf premiers mois de 2015. La Commission européenne estime que la crise migratoire actuelle est la plus importante depuis la Seconde Guerre mondiale.

Cette situation provoque le mécontentement d'un grand nombre d'Allemands, comme en témoigne la manifestation qui a réuni samedi à Berlin des centaines de milliers de personnes protestant contre la politique migratoire d'Angela Merkel.

Le rassemblement s'est déroulé sans incident: les manifestants se sont séparés après avoir protesté pendant deux heures sans troubler l'ordre public. Selon l'agence DPA, aucun responsable officiel n'a accepté de les rencontrer.

L'Allemagne est en proie à la haine envers les migrants dont le nombre dépasse tout ce qu'on pouvait imaginer, a récemment déclaré le ministre de l'Intérieur Thomas de Maizière. Il a souligné que d'ici la fin de l'année, le nombre de demandes d'asile déposées en Allemagne atteindrait 400.000, soit le double des demandes enregistrées en 2014. Les dépenses engendrées par les réfugiés passeront de 2,2 à 5 milliards d'euros, a conclu M. de Maizière.

Lire aussi:

Migrants: l'Allemagne traduit sa constitution en arabe
En Allemagne, les messages xénophobes rapportent de l’argent pour les réfugiés
Allemagne: vers plus d’un million de réfugiés en 2015?
Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Tags:
protestations, réfugiés, migrants, Thomas de Maizière, Andrea Nahles, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook