Ecoutez Radio Sputnik
    Rencontre sur la Syrie à Vienne le 30 octobre 2015

    La Chine participera à la rencontre sur la Syrie à Vienne le 14 novembre

    © AFP 2017 Joe Klamar
    International
    URL courte
    Situation politique en Syrie (2930)
    10442

    Soucieux de promouvoir le règlement politique du conflit syrien, Pékin prendra part à la prochaine rencontre ministérielle sur la Syrie dans la capitale autrichienne, annonce le ministère chinois des Affaires étrangères.

    La Chine participera le 14 novembre prochain à une rencontre ministérielle élargie sur le problème syrien, a déclaré devant les journalistes le porte-parole de la diplomatie chinoise, Hong Lei. 

    "La deuxième réunion élargie des ministres des Affaires étrangères sur la Syrie est prévue à Vienne le 14 novembre. La Chine y participera pour promouvoir la résolution politique du problème syrien", a indiqué M.Hong. 

    Et d'ajouter que Pékin saluait les résultats de la précédente rencontre ministérielle sur la Syrie et intervenait pour la poursuite de la lutte contre l'Etat islamique (EI) et les autres organisations terroristes. 

    "Les participants à la rencontre viennoise attachent une grande attention à la lutte contre le terrorisme. Toutes les parties, y compris la Chine, soutiennent les frappes contre l'EI et les autres forces terroristes portées sur la +liste noire+ en vertu d'une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies", a souligné le diplomate. 

    Il a insisté sur la nécessité de la concertation des efforts et sur le rôle de coordination de l'Onu dans cette lutte, tout en appelant à renoncer au "deux poids, deux mesures" et à n'associer le terrorisme à aucune nation ni religion. 

    Le 29 octobre, une rencontre quadripartite s'est tenue à Vienne pour tenter d'avancer dans le règlement de la crise syrienne. Le lendemain, à l'initiative de Moscou, d'autres acteurs régionaux, capables d'apporter leur contribution à la normalisation de la situation, y compris l'Egypte, l'Iran, l'Irak et le Liban, ont rejoint la Russie, les Etats-Unis, l'Arabie saoudite et la Turquie dans la capitale autrichienne.

    Quoi qu'il en soit, les pourparlers ont rapidement achoppé sur de nombreux points dont le principal est le sort du président Bachar el-Assad, et les participants ont convenu de se retrouver à la mi-novembre. Malgré ces divergences, les participants aux négociations de Vienne se sont mis d'accord sur la nécessité de conjuguer les efforts dans la lutte contre l'EI.

    Dossier:
    Situation politique en Syrie (2930)

    Lire aussi:

    Lavrov: la rencontre sur la Syrie à Vienne représente un format idéal
    Neuf pays et l'UE attendus aux négociations de Vienne sur la Syrie
    Négociations de Vienne sur la Syrie: une communauté d'objectifs
    Tags:
    rencontre, lutte antiterroriste, frappe aérienne, ONU, Etat islamique, Hong Lei, Vienne, Chine, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik