Ecoutez Radio Sputnik
    Helmut Schmidt

    Décès de l'ex-chancelier allemand Helmut Schmidt

    © REUTERS / Maurizio Gambarini/Pool/Files
    International
    URL courte
    209
    S'abonner

    L'ancien chancelier allemand Helmut Schmidt, dont l'état de santé s'était nettement dégradé ce week-end, est mort mardi en début d'après-midi à 96 ans, a annoncé son médecin à l'agence de presse allemande DPA, cité par l'AFP.

    L'ex-dirigeant social-démocrate, qui a été chancelier de 1974 à 1982, s'est éteint chez lui à Hambourg (nord), a précisé le docteur Heiner Greten.

    Hospitalisé en août pour une déshydratation et opéré en septembre pour un caillot de sang dans une jambe, Helmut Schmidt était ensuite rentré chez lui dans sa ville natale d'Hambourg, où sont état de santé s'était empiré.

    Helmut Schmidt a notamment œuvré pour la mise en place du Système monétaire européen (SME) puis lancé l'ECU, (European Currency Unit), l'ancêtre de l'euro. Connu pour se rendre régulièrement sur les plateaux de télévision, cigarette à la bouche, il avait succédé à Willy Brandt en 1974, autre grande figure de la social-démocratie allemande.

    Retiré de la vie politique depuis une trentaine d'années, il continuait de contribuer aux débats politiques en tant que co-éditeur de Die Zeit, l'un des plus prestigieux hebdomadaires allemands.

    Le président François Hollande a réagi à la mort mardi de l'ancien chancelier allemand Helmut Schmidt en estimant que "c'est un grand Européen qui vient de s'éteindre".

    "Quand il était chancelier (…) il avait préparé les choix qui avaient été faits ensuite par François Mitterrand et Helmut Kohl", a ajouté M. Hollande, lors d'une déclaration à la presse, saluant un "grand homme d'Etat" ayant aussi plaidé pour donner une "dimension sociale à l'économie de marché".

    Lire aussi:

    Ex-chancelier Helmut Schmidt: "Poutine est offensé"
    Tags:
    décès, Helmut Schmidt, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik