International
URL courte
Situation en Syrie (2014) (607)
25140
S'abonner

La Russie peut jouer un rôle constructif dans le règlement multilatéral de la crise syrienne, a estimé le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg.

L'Otan soutient les initiatives et les nouveaux efforts déployés à la recherche d'une solution politique pour la crise en Syrie, ainsi que l'engagement de la Russie dans ce processus multilatéral, a déclaré le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg. 

"Je salue la participation de la Russie dans ces efforts et le fait qu'elle s'est mise à la table des négociations avec d'autres pays afin de trouver une solution politique. La Russie peut jouer un rôle constructif en Syrie", a indiqué M.Stoltenberg.

Il a toutefois affirmé que jusqu'ici, la plupart des frappes russes n'avaient pas été portées sur les zones sous contrôle du groupe djihadiste Etat islamique (EI). 

"J'insiste sur l'importance de nouveaux efforts à la recherche d'une solution politique. Je pense que ces efforts doivent être dirigés contre l'EI et pas pour soutenir (le président syrien Bachar el-) Assad, ce que la Russie a fait jusqu'à présent", a prétendu le secrétaire général.  

Et d'ajouter que soutenir Assad n'aiderait pas à une solution politique négociée.  

La Russie mène une opération contre le groupe djihadiste Etat islamique en Syrie depuis le 30 septembre sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'EI. Le groupe aérien russe déployé en Syrie comprend plus de 50 avions et hélicoptères dont des chasseurs Su-30SM, des bombardiers Su-24M et Su-34 et des avions d'attaque au sol Su-25. En outre, 26 missiles de croisière russes ont été tirés sur les sites de l'EI depuis des navires en mer Caspienne.

Dossier:
Situation en Syrie (2014) (607)

Lire aussi:

Le secrétaire général de l'Otan estime inopportun d'isoler la Russie
L'Otan voit une "escalade inquiétante" de l'activité militaire russe en Syrie
Syrie: en cas de cessez-le-feu, l'Otan pourrait envoyer ses observateurs
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Tags:
djihadisme, crise, Etat islamique, OTAN, Bachar el-Assad, Jens Stoltenberg, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook