International
URL courte
125810
S'abonner

Le 22 novembre 2005, Angela Merkel a été élue chancelière fédérale d’Allemagne pour la première fois. Après dix années écoulées, elle a réussi à élaborer sa propre "tactique de l’attentisme" qui semble perdre de sa force dans les conditions de la crise migratoire actuelle, estime l’édition Deutsche Welle.

Récemment encore, Mme Merkel était considérée comme l'une des meilleures dirigeantes au monde, elle a réussi à devenir la personnalité politique principale en Europe. En Allemagne même, après sa victoire de 2005, elle a été réélue au poste de chancelière fédérale deux fois, en 2009 et en décembre 2013.

Angela Merkel
© AP Photo / Michael Sohn

Mais aujourd'hui, le capital politique de Mme Merkel, ainsi que sa cote de popularité sont en reculs. L'édition estime qu'il s'agit de la fin du "conte politique" de Mme Merkel, et que la chancelière pourrait bientôt être confrontée à une série d'échecs.

Selon Deutsche Welle, la réputation de Mme Merkel s'était construite non pas sur la base de ce qu'elle faisait, mais sur comment elle le faisait. Elle employait avec succès la "tactique de l'attentisme". Elle savait attendre et adopter les décisions importantes seulement lorsqu'elles étaient saluées par la majorité des citoyens.

Mme Merkel était en tête de la "société de la concordance". Par ailleurs, elle était capable d'employer des formules vagues dans ses discours politiques, des formules qui satisfaisaient toute la population. Ses décisions politiques étaient ennuyantes, mais rassurantes. Tout cela a pris fin avec la crise des migrants qui déferlent sur l'Allemagne.

Dans la situation de la crise migratoire, l'aptitude de Mme Merkel de geler les conflits et de reporter la résolution des problèmes ne s'est pas avérée payante. La chancelière traverse une période tourmentée: elle doit décider qu'est-ce qu'il faut faire avec les réfugiés, et si elle ne rend pas public un plan concret, alors la situation pourrait mener à sa destitution et à la désignation de nouveaux dirigeants pour le pays.

Lire aussi:

Crise et trahison: Merkel lâchée par ses "amis d'autrefois"
Politique allemand: les promesses de Merkel ont provoqué le chaos
Merkel parle des failles du système d'accueil des réfugiés
La démission de Merkel entraînerait l'éclatement de l'Europe
Tags:
réputation, cote de popularité, migrants, réfugiés, crise migratoire, Angela Merkel, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook