Ecoutez Radio Sputnik
    Un combattant de l'EI tire une roquette antichar en Syrie

    La situation en Irak et en Syrie est pire que décrite par le Pentagone

    © AP Photo / Militant website via AP
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (2014) (607)
    9614

    Selon un membre du Congrès américain, l'absence de stratégie internationale efficace empêche aux Etats-Unis de lutter contre le groupe Etat islamique (EI) et Al-Qaïda.

    La situation réelle en Irak et en Syrie est apparemment pire que ne la décrivent les dirigeants américains, a déclaré Devin Nunes, chef de la commission du renseignement à la chambre des représentants du Congrès américain, à la CNN.

    "Nous visitons beaucoup de pays et rencontrons des gens. Ce que nous voyons et entendons sur le terrain, quand nous parlons avec les gens qui travaillent sur place, est plus alarmant que ce que nous disent le président et les membres de son administration", a indiqué M.Nunes, commentant un article du journal New York Times du 21 novembre.

    Selon NYT, le commandement central des Forces armées américaines (CENTCOM) aurait dissimulé de façon délibérée en 2014 la puissance réelle du groupe terroriste Etat islamique (EI) et l'insuffisance de l'entraînement des forces armées irakiennes.

    D'après le journal, des chefs du commandement militaire "ont apporté des changements substantiels" à un rapport des analystes du CENTCOM expliquant les raisons pour lesquelles l'EI avait occupé si rapidement certaines villes irakiennes. La version définitive du document ne disait pas un seul mot sur la fuite des soldats et officiers irakiens qui, soit dit en passant, avaient été entraînés par des instructeurs américains.

    "Il y a une semaine, à la veille des attaques de Paris, le président des Etats-Unis a déclaré que notre stratégie de confinement (de l'EI-ndlr) était efficace. Si on veut poursuivre, anéantir et battre l'EI et qu'on n'a qu'une stratégie de confinement en Irak et en Syrie, c'est qu'on ne comprend pas le problème, parce que l'Afrique du Nord est pleine de combattants de l'EI. Et le nombre des combattants d'Al-Qaïda ne cesse de croître", a ajouté M.Nunes.

    Selon M.Nunes, si les Etats-Unis souhaitent avoir une stratégie antiterroriste efficace, ils doivent admettre qu'ils se sont trompés, s'occuper de l'Afrique du Nord, du Proche-Orient, de l'Afghanistan, du Pakistan et "coopérer avec leurs alliés de l'Otan pour anéantir le centre de commandement créé par l'EI en Europe".

    Les djihadistes de l'EI ont diffusé la semaine dernière une vidéo menaçant de faire sauter la Maison blanche et d'effectuer des attentats-suicides et à la voiture piégée aux Etats-Unis. Les autorités ont cependant publié un démenti, assurant qu'elles ignoraient l'existence de menaces concrètes. 


    Dossier:
    Situation en Syrie (2014) (607)

    Lire aussi:

    Le FBI déconcerté par les techniques de cryptage de l'EI
    Frappe US en Afghanistan: quels sont les dégâts causés?
    Trump réitère sa volonté de s’entendre avec Moscou
    Tags:
    lutte antiterroriste, CENTCOM, OTAN, Etat islamique, Devin Nunes, Pakistan, Afghanistan, Afrique du Nord, Proche-Orient, Syrie, Irak, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik