International
URL courte
La Turquie abat un Su-24 russe (187)
37414
S'abonner

La Russie appelle à créer un "état-major" commun pour coordonner la lutte contre le groupe terroriste Etat islamique.

Moscou est prêt à mettre en place un état-major réunissant la France, les Etats-Unis et même la Turquie afin de combattre conjointement l'Etat islamique (Daech), a déclaré mercredi l'ambassadeur de Russie à Paris, Alexandre Orlov, sur Europe 1.

Selon lui, il s'agit d'une coalition qui pourrait revêtir différentes formes.

Cette "coalition peut avoir plusieurs formes de coopération. La première, c'est la coordination, et c'est tout-à-fait nécessaire, mais nous sommes prêts à aller au-delà pour planifier ensemble des frappes sur les positions de Daech et constituer pour cela un état-major commun avec la France, l'Amérique et tous les pays qui veulent bien aller dans cette coalition", a déclaré M.Orlov.

A la question de savoir si la coalition pourrait intégrer les Turcs, le diplomate a répondu: "Mais oui, bien sûr. Ils sont les bienvenus".

Cet avis de l'ambassadeur russe n'est pas intégralement partagé à Moscou. Bien que le Kremlin soit toujours persuadé qu'une "large coalition" est indispensable pour combattre Daech, il émet des doutes quant à sa coopération avec la Turquie.

"En ce qui concerne la Turquie, cette coopération est remise en cause. Tout au moins à l'étape actuelle", a indiqué le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

"Mais cela ne concerne pas nos autres partenaires", a-t-il ajouté.

Le quotidien russe Kommersant a indiqué mercredi, citant une source haut placée, que Moscou était prêt à annuler les projets commerciaux conjoints et mettre un terme à sa coopération militaire avec la Turquie suite à l'attaque contre le bombardier Su-24 abattu mardi par un chasseur turc au-dessus de la Syrie.

Dossier:
La Turquie abat un Su-24 russe (187)

Lire aussi:

FN: former une coalition avec la Russie et aider Assad, un rempart contre l’EI
La coalition anti-EI avec la Russie et les sanctions antirusses sont incompatibles
Pour combattre l'EI en Syrie, il faut une coalition large qui intègre la Russie
Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Tags:
lutte antiterroriste, coalition, Europe 1, Etat islamique, Alexandre Orlov, Turquie, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik