Ecoutez Radio Sputnik
    Un drapeau eurosceptique

    Le terrorisme sape le concept de l'Europe unie

    © Flickr/ twak
    International
    URL courte
    Menace terroriste en Europe (341)
    8324

    Selon l'édition What They Say about USA, les attaques de Paris ont mis en évidence le fait que l'Europe unie n'existe plus.

    Les attaques terroristes du 11 septembre 2001 ont inculqué aux Américains le sentiment d'unité et de fierté nationale. A l'époque, les citoyens des Etats-Unis se sont alignés derrière leur président. Les attentats du 13 novembre 2015 à Paris ont produit un effet semblable, mais il y a une différence, indique l'édition en ligne What They Say about USA, citant le journal italien L'Espresso.

    L'Europe ne s'est pas alignée derrière le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et les pays européens n'ont pas encore donné de réponse conjointe à ces attaques.

    Tout comme aux Etats-Unis en 2001, les attaques de Paris ont provoqué des appels à une riposte militaire. Le groupe terroriste Etat islamique (EI) représente une menace pour l'ensemble de l'Europe et du monde entier, mais la France est le seul pays européen à bombarder les positions de l'EI à Raqqa, le fief de ce groupe djihadiste. Le Royaume-Uni a l'intention d'agir de même. Les autres pays européens, auront-t-ils le courage de suivre cet exemple? Ou refuseront-t-ils de participer à la riposte militaire en vue de provoquer des attentats sur leur sol?

    Selon L'Espresso, les attaques de Paris ont mis en évidence le fait que l'Europe unie n'existe plus.

    La réaction du président français François Hollande aux attentats du 13 novembre a été de suspendre les accords de Schengen et de rétablir les contrôles aux frontières entre la France et les autres pays membres de l'Union européenne. Cette décision témoigne du manque de confiance de Paris à l'égard des autres pays européens. 

    Il serait probablement temps de renoncer aux accords de Schengen, suppose l'édition.

    Malheureusement beaucoup de gens ne feront plus la différence entre les réfugiés et les terroristes suite aux événements tragiques de Paris. 

    Un des auteurs des attaques du 13 novembre était en possession d'un passeport de réfugié syrien. Les autorités françaises ont plus tard établi qu'il s'agissait d'un faux passeport. Mais même s'il était authentique, la plupart des terroristes ont grandi en Europe alors que les vrais réfugiés n'ont rien à voir avec le terrorisme… sauf pour ceux qui ont été victimes de terroristes, rappelle l'auteur de l'article.

    Toutefois, tous les pays qui n'ont jamais voulu accueillir les réfugiés se serviront de cette histoire comme prétexte pour justifier leur position anti-immigration. 

    Plus il y a de pays européens refusant d'héberger les migrants, plus lourd sera le fardeau des autres pays. Les attaques du 13 novembre peuvent détruire les dernières espérances de l'UE d'adopter une approche commune de la crise migratoire.

    Si chaque pays européen a ses propres méthodes de régler les problèmes, qu'en est-il du concept de l'Europe unie? Les Européens ont adopté l'euro dans l'espoir de créer plus tard une union politique en Europe, mais cela n'est apparemment pas pour demain.

    Les attentats de Paris risquent de faire échouer le grand projet Européen. Et si cela arrive, les terroristes triompheront, conclut le journal.

    Dossier:
    Menace terroriste en Europe (341)

    Lire aussi:

    Les Pays-Bas songent à créer un "mini-Schengen"
    Un vice-premier ministre tchèque prédit la fin de l'espace Schengen
    La communauté musulmane en France sous pression suite aux attentats de Paris
    Attentats à Paris: "avant de devenir djihadistes, ils étaient enfants français"
    Tags:
    accords de Schengen, crise migratoire, frappe aérienne, terrorisme, Union européenne (UE), Europe, Syrie, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik