Ecoutez Radio Sputnik
    Brique. Image d'illustration

    Écologie: un Chinois crée une "brique" de smog pour tirer la sonnette d'alarme

    © Flickr/ Nottsexminer
    International
    URL courte
    1123

    Un homme a marché pendant 100 jours dans un quartier de Pékin avec un puissant aspirateur pour récolter les particules de poussière de l'air pollué. Il a ensuite compressé la poussière de smog accumulée pour lui donner la forme d'une brique.

    Un habitant de Pékin a créé une "brique" avec des particules de poussière du smog pékinois, récoltées à l'aide d'un aspirateur pour attirer l'attention du public sur les problèmes écologiques, rapporte l'agence de presse China News Service.

    ​Venu à Pékin depuis Shenzhen, il a marché pendant 100 jours dans le quartier d'affaires de la ville avec un puissant aspirateur pour ramasser les particules de poussière contenues dans l'air pollué. Au final cet homme, qui ne tient pas à dévoiler son nom, a compressé la poussière de smog accumulée pour lui donner la forme d'une brique.

    Comme l'indique l'agence de presse, cet homme voulait attirer ainsi l'attention du public sur la pollution. Pour récolter la poussière, il a utilisé un aspirateur capable de fonctionner pendant 4 jours en autonomie et d'aspirer une quantité d'air que pourraient aspirer 62 adultes en une journée.

    Pollution record à Pékin
    © REUTERS / Jason Lee
    En raison d'un puissant smog, les autorités de Pékin ont ordonné mardi à plus de 2 100 entreprises de suspendre leur production pour ne pas aggraver la situation écologique déjà très mauvaise dans la ville. Les autorités ont également ordonné de stopper les travaux sur tous les sites de construction. Le ministère chinois de la Protection de l'environnement a formé plusieurs groupes d'observateurs pour suivre l'application du décret gouvernemental.

    Selon les informations de l'application Air Quality, qui analyse la qualité de l'air en Chine, le niveau de concentration de particules fines capables de pénétrer dans les poumons à Pékin a atteint lundi 480 microgrammes par mètre cube, et jusqu'à 500 dans certains quartiers — le niveau de sécurité recommandé par l'Organisation mondiale de la Santé étant de 25 microgrammes par mètre cube.

    Le smog était si puissant que les gratte-ciels de Pékin n'étaient même plus visibles et la visibilité sur la route, de jour, était très basse. Mardi, selon le quotidien China Daily, le niveau de particules fines susceptibles de pénétrer dans les poumons atteignait 900 microgrammes par mètre cube sur certaines stations de contrôle.

    Le ministère chinois de la Protection de l'environnement a annoncé dimanche qu'un taux "élevé" de pollution avait été enregistré dans dix villes des provinces du nord de Hebei, de Shandong et de Shanxi. Dans 21 autres villes, dont Pékin et Tianjin, le niveau de pollution est passé à "élevé".

    Lire aussi:

    Donald Trump: la Marine US a abattu un drone iranien dans le détroit d'Ormuz
    Un hôtel UK s’est effondré à cause d'un important incendie – images
    Un avion fait un amerrissage d’urgence devant des vacanciers abasourdis aux USA – vidéo
    Tags:
    pollution, Pékin, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik