International
URL courte
331200
S'abonner

Le premier ministre russe Dmitri Medvedev a signé ce mardi un décret sur la mise en œuvre des mesures économiques spéciales contre la Turquie.

Le Conseil des ministres russe a entériné le 30 novembre une liste de produits agricoles, de matières premières et de denrées alimentaires en provenance de Turquie qui seront interdits d'importation en Russie à partir du 1er janvier 2016.

Il s'agit notamment de la volaille congelée, des tomates, des oignons, des concombres, des choux et des brocolis frais ou réfrigérés; des oranges et des mandarines fraîches ou sèches, du raisin, des pommes, des poires, des abricots, des pêches et des nectarines. 

Néanmoins, les restrictions à l'encontre des produits sanctionnés ne concernent pas l'importation de marchandises pour usage personnel conformément à la loi de l'Union économique eurasiatique.

En outre, la Russie suspend les négociations avec la Turquie visant un accord sur les services et les investissements, ainsi que sur un fonds d'investissement commun. 

Le décret entre en vigueur le jour de sa publication officielle.

Le 28 novembre, le chef d'Etat russe a signé un décret visant à renforcer la sécurité nationale et introduisant des mesures économiques contre la Turquie, après l'attaque du bombardier russe Su-24.

Le 24 novembre, un chasseur F-16 de l'armée de l'air turque a abattu un bombardier russe Su-24 impliqué dans la campagne de frappes aériennes contre les positions de l'Etat islamique en Syrie. Selon Ankara, l'avion russe a violé l'espace aérien turc. Moscou dément ces allégations tout en soulignant que son bombardier ne présentait aucune menace pour la Turquie.

Lire aussi:

Erdogan a tiré un "missile air-air" sur 4 secteurs de l'économie turque
Président tchèque: "la Turquie voulait montrer ses muscles"
Sanctions russes contre la Turquie, une aubaine pour le Maroc?
Tags:
denrées alimentaires, matières premières, importations, négociations, sanctions, Union économique eurasiatique (UEEA), Vladimir Poutine, Turquie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook