Ecoutez Radio Sputnik
    Cybersécurité

    La Chine et les USA veulent en finir avec la cyberguerre

    © Photo. Pixabay
    International
    URL courte
    267
    S'abonner

    Le premier cycle de dialogue sino-américain sur la lutte contre la criminalité cybernétique à haut niveau s'est déroulé le 1er décembre à Washington, rapporte mercredi le journal en ligne chinois Renminwang.

    Bilan des négociations: l'élaboration de règles de conduite et la création d'une "hotline". Le prochain cycle de pourparlers est prévu en juin prochain à Pékin.

    La guerre dans le cyberespace est l'un des principaux problèmes dans les relations entre la Chine et les États-Unis. Le sujet de la sécurité cybernétique vient même d'être abordé par le président chinois Xi Jinping et son homologue américain Barack Obama en marge du sommet sur le climat de Paris.

    Le 1er décembre, Pékin était représenté par le ministre chinois de la Sécurité publique Guo Shengkun, membre du Conseil d'État, la secrétaire d'État américaine à la Justice Loretta Lynch et le secrétaire américain à la Sécurité intérieure Jay Johnson. Ce n'est pas la première fois qu'ils se réunissaient à ce sujet: Guo Shengkun avait déjà organisé une réunion extraordinaire à la veille de la visite de Xi Jinping aux USA en septembre — qui avait été remise en question quand Washington avait annoncé vouloir décréter des sanctions contre les compagnies chinoises profitant des attaques de hackers chinois contre des institutions fédérales et commerciales des USA. Pékin avait nié formellement son implication et affirmé que la Chine subissait elle-même des attaques de cybercriminels.

    Ces explications n'ont pas suffi à Wahsington mais Guo Shengkun a réussi à empêcher une nouvelle aggravation des relations sino-américaines: l'adoption de sanctions américaines a été reportée et Xi Jinping s'est rendu avec succès aux USA. Le problème, lui, persiste.

    C'est pourquoi les mêmes représentants se réunissent de nouveau, moins de trois mois plus tard, pour entamer le dialogue sur les règles dans l'espace cybernétique — après l'échec de la première tentative il y a deux ans suite à des accusations réciproques de piratage mutuel.

    Le lieutenant-colonel Andreï Massalovitch, expert en renseignement concurrentiel et ancien expert de Service fédéral des communications et informations gouvernementales (FAPSI) auprès du président russe, analyse le dialogue sino-américain contre la criminalité cybernétique:

    "Je voudrais souligner plusieurs tendances. Tout d'abord, les Américains ont tenté d'établir leurs lois dans le cyberespace mais ont finalement compris qu'ils n'y arriveraient pas — et ont reconnu la présence de la Russie, de la Chine et d'autres acteurs dans cet espace. Deuxièmement, divers pays ont considérablement avancé dans la création de troupes cybernétiques et dans la conception de divers types d'armes cybernétiques — d'espionnage, offensives et défensives. Les USA n'exercent plus le monopole. Troisièmement, des consultations bilatérales et multilatérales ont commencé sur la sécurité cybernétique. Les Américains dialogueront avec la Russie de la même manière qu'ils le font aujourd'hui avec la Chine. Moscou dialoguera avec la Corée du Sud et la Chine, l'Europe échangera avec le Japon… En d'autres termes, il y aura plusieurs réunions bilatérales différentes pour élaborer les règles du jeu dans le cyberespace. Je pense que le processus de négociations sera long, mais toute démarche dans ce sens nous rapproche peu à peu de la paix dans l'espace cybernétique".

    A Washington, les interlocuteurs ont élaboré les principes fondamentaux de la lutte contre la criminalité sur internet — il s'agit plutôt pour l'instant d'un mémorandum d'intention. Le mécanisme de hotline est un progrès, mais on ignore encore quel sera son effet pour prévenir les cyberattaques, avant tout parce que les représentants officiels des deux côtés, à en juger par leurs déclarations, ne disposent pas d'informations exactes sur les hackers.

    Lire aussi:

    Le sénat US adopte un projet de loi sur la cybersécurité
    Cybersécurité: Washington et Pékin enterreront-ils la hache de guerre?
    Des hackers chinois interceptent une base de données US sensible
    Cybersécurité: les sanctions US contre Pékin seront inefficaces
    Tags:
    Internet, cyberespace, cybersécurité, cyberattaque, Xi Jinping, Washington, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik