International
URL courte
Situation en Syrie (2014) (607)
531630
S'abonner

Quelques heures seulement après le feu vert du Parlement, la Grande-Bretagne a conduit tôt jeudi matin ses premières frappes aériennes en Syrie contre les positions de Daech.

Des Tornado de la Royal Air Force ont "effectué la première opération offensive au-dessus de la Syrie lors de laquelle ils ont conduit des frappes", a souligné un porte-parole du ministère de la Défense.

Le ministère a dans un premier temps refusé de détailler les cibles visées. Quatre Tornado ont décollé dans la nuit de la base d'Akrotiri à Chypre où la RAF dispose de huit appareils de ce type.

Des chasseurs-bombardiers supplémentaires devraient être déployés dans les jours qui viennent, alors que la Grande-Bretagne devient le sixième pays à bombarder l'EI à la fois en Irak et en Syrie.

Les frappes britanniques interviennent quelques heures seulement après que le Parlement a approuvé l'extension à la Syrie des raids aériens que la Grande-Bretagne effectuait déjà en Irak contre l'EI, indique l'AFP.

La présence des avions de la RAF en Irak et le fait qu'ils effectuaient déjà des vols de reconnaissance au-dessus de la Syrie expliquent la rapidité avec laquelle ils sont entrés en action jeudi.

Le vote au Parlement, vers 22h30 GMT, a été acquis par 397 voix pour, 223 voix contre. La majorité de 174 a été rendue possible notamment par les voix de 67 députés travaillistes, qui se sont joints aux conservateurs du premier ministre David Cameron, selon le décompte des médias britanniques.

Dossier:
Situation en Syrie (2014) (607)

Lire aussi:

Bombarder la Syrie? La Grande Bretagne se divise
Cameron compte pouvoir "décapiter" l'EI
Cameron s'apprête à frapper l'EI en Syrie
Macron avait chargé Sarkozy de transmettre une lettre secrète à Carlos Ghosn
Tags:
lutte antiterroriste, frappe aérienne, chasseur Tornado, Royal Air Force (RAF) britannique, Etat islamique, David Cameron, Royaume-Uni, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik