International
URL courte
Crise migratoire (789)
1310
S'abonner

L'excès de politiquement correct empêche l'Europe. L'aide aux réfugiés ne doit pas prévaloir sur le souci de sa propre sécurité, a déclaré samedi le 5 décembre le premier ministre tchèque Bohuslav Sobotka.

"A l'heure actuelle, nous constatons en Europe un excès de politiquement correct", a-t-il déclaré pendant le congrès du parti slovaque au pouvoir Direction — Social-démocratie où il était invité d'honneur.

Selon le premier ministre de la République tchèque, l'Europe peut et doit aider les réfugiés des pays du tiers monde, mais elle ne doit pas oublier les risques en matière de sécurité liés au processus de migration.

Ce processus migratoire doit être régulé sur les frontières de l'espace Schengen. Mais les pays responsables pour la protection de ces frontières n'ont pas réussi à faire face à ce défi, a souligné M.Sobotka cité par le quotidien slovaque Sme. Il a cependant exprimé l'espoir que les accords avec la Turquie contribueront au dénouement de la crise migratoire actuelle en Europe.

Le chef du gouvernement tchèque estime que les pays européens ne parviendront à venir au bout du problème des migrants que grâce aux efforts conjoints. Il a rappelé à cet effet que la République tchèque et la Slovaquie avaient une vision similaire du problème et qu'elles faisaient front commun là-dessus en rejetant notamment le système de quotas obligatoires d'accueil de migrants.

 

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

République tchèque: un geôlier pour chaque réfugié!
République tchèque: la police confisque aux migrants leurs armes blanches
Meeting pour la sortie tchèque de l’Otan à Prague
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
Tags:
migrants, Espace Schengen, réfugiés, crise migratoire, Bohuslav Sobotka, Slovaquie, République tchèque, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook