International
URL courte
L'Etat islamique (2014) (1131)
12128
S'abonner

Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a salué la décision de l'Allemagne de se joindre aux opérations militaires planifiées contre le groupe terroriste Etat islamique.

Vendredi dernier, le Bundestag a approuvé à la majorité des voix la décision du gouvernement fédéral de soutenir les partenaires français dans leur lutte contre les terroristes de Daech en Syrie. La mission allemande doit durer jusqu'au 31 décembre 2016 et coûtera à hauteur de 134 millions d'euros. Le mandat prévoit l'engagement de 1.200 militaires. Quatre ou six avions de reconnaissance Tornado seront déployés en Syrie. En outre, une frégate allemande devra soutenir en Méditerranée le porte-avions français Charles de Gaulle.

"Je salue le fait que désormais l'Allemagne se soucie davantage de la lutte menée par la coalition contre l'Etat islamique. Chaque pays de l'Otan est une partie de cette coalition. Il nous faut des moyens militaires pour vaincre l'EI", a déclaré le secrétaire général de l'Otan au quotidien allemand Bild am Sonntag.

Il a souligné que le but final était la victoire sur l'EI et que cela demanderait "du temps", peut-être des années. "Nous devons y être prêts. Mais une chose est claire: reculer n'est pas une solution", a dit M.Stoltenberg.

Il a ajouté que les seuls moyens militaires ne suffisaient pas pour combattre l'EI. "Nous devons lutter contre l'idéologie de la terreur, bloquer à l'EI ses rentrées financières, défendre notre société ouverte", a-t-il annoncé.

La coalition dirigée par les Etats-Unis bombarde les positions de l'EI en Syrie depuis septembre 2014 sans approbation du Conseil de sécurité des Nations Unies. Le 30 septembre dernier, la Russie a entamé son opération aérienne contre des cibles de Daech et du Front al-Nosra en Syrie, à la demande du président Bachar al-Assad.

Le président de Russie Vladimir Poutine a ordonné de coordonner les activités du groupe russe avec les troupes françaises qui avaient également intensifié les bombardements des positions de Daech après les attentats de Paris. Le 2 décembre au soir le parlement britannique a approuvé la participation du Royaume Uni à l'opération militaire en Syrie.

 

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

Bombardier russe abattu: un avertissement de l'Otan?
L'Otan désemparée face à l'incident du Su-24
"L'Otan devrait remplacer la Turquie par la Russie"
Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Tags:
lutte antiterroriste, OTAN, Etat islamique, Jens Stoltenberg, Vladimir Poutine, Royaume-Uni, Syrie, Allemagne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook