International
URL courte
L'Etat islamique (2014) (1131)
5365
S'abonner

Pendant que la Russie et la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis combattent un fléau mondial, portant des milliers de frappes contre les terroristes, le Japon se tient dans la coulisse.

Le Japon ne souhaite pas participer aux actions militaires contre les combattants de Daech, a déclaré ce jeudi le ministre japonais de la Défense, Gen Nakatani.

"Notre pays n'a pas l'intention de prendre part aux opérations militaires contre l'EI", a rapporté le ministre cité par l'agence japonaise Kyodo.

Les propos de M.Nakatani font suite à la déclaration à la déclaration du chef du Pentagone, Ashton Carter, qui avait appelé les alliés de la coalition antiterroriste, notamment les pays arabes sunnites du Golfe, à impliquer des unités spéciales afin d'intensifier leurs efforts dans la lutte contre Daech.

Auparavant, Yasuhisa Kawamura, porte-parole du premier-ministre japonais avait déclaré que le Japon privilégiait une approche qui lui était propre et son apport particulier à la lutte contre le terrorisme consisterait en une mission humanitaire, notamment à une aide aux réfugiés, et la création de postes de travail destinés à faire reculer l'extrémisme.

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

Le Japon ne participera pas aux opérations militaires contre l’EI
Grande coalition anti-EI, mais où sont les USA?
Poutine et Hollande prônent une large coalition contre l'Etat islamique
Six touristes français tués dimanche au Niger par des hommes armés
Tags:
coalition, terrorisme, Etat islamique, Gen Nakatani, Ashton Carter, Japon, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook