International
URL courte
Situation en Syrie (2014) (607)
28521
S'abonner

Selon le premier ministre du pays, la décision peut être prise début 2016.

Le premier ministre néerlandais Mark Rutte n'exclut pas que son pays prenne la décision de frapper les positions du groupe terroriste Etat islamique (EI ou Daech) en Syrie en janvier 2016, rapportent les médias.

"Nous prenons notre temps (pour prendre la décision). Certainement pas avant Noël, je l'espère en janvier", a déclaré M.Rutte lors d'une conférence de presse.

"Une question se pose: faut-il que nous bombardions les voies de ravitaillement en Syrie? Dans le même temps, il faut parler de la désescalade du conflit. Tout cela doit être mis en équilibre. Il y a des questions sérieuses que nous examinons attentivement", a déclaré le premier ministre néerlandais.

Le ministre des Affaires étrangères, Bert Koenders avait annoncé la semaine dernière aux parlementaires que la France et les Etats-Unis avaient demandé aux Pays-Bas de se joindre aux frappes et Syrie.

Les Pays-Bas participent depuis octobre 2014 aux opérations de la coalition en Irak avec quatre chasseurs F-16 spécialisés dans le soutien aux opérations terrestres de l'armée irakienne. Les Pays-Bas avaient annoncé à l'époque qu'ils n'étendraient pas leur participation aux frappes en Syrie sans un mandat de l'Onu.

La coalition menée par les Etats-Unis réalise son opération aérienne contre les terroristes en Irak et en Syrie depuis 2014. La Russie, qui a lancé son opération aérienne contre Daech en Syrie le 30 septembre dernier, échange des informations sur les raids avec la coalition, mais elles ne coordonnent pas leurs actions. L'Occident accuse la Russie de bombarder les positions de l'opposition modérée syrienne, Moscou qualifie ces accusations d'infondées.

Créé en 2006 en Irak, Daech a proclamé en juillet 2014 un califat islamique sur les territoires irakiens et syriens tombés sous son contrôle. Le groupe lié à Al-Qaïda, compterait près de 30.000 combattants selon la CIA. Connu pour sa cruauté extrême, Daech est considéré comme une organisation terroriste par de nombreux Etats et est accusé par l'Onu, l'UE, les Etats-Unis ou encore la Ligue arabe, d'être responsable de crimes contre l'humanité, de crimes de guerre, de nettoyage ethnique et de génocide.

Dossier:
Situation en Syrie (2014) (607)

Lire aussi:

Assad n'entend pas quitter la Syrie
Les Français approuvent l’opération menée par la Russie en Syrie
Daech revendique le triple attentat du 10 décembre en Syrie
Syrie: le gouvernement crée un impôt sur le kébab
Tags:
guerre, frappe aérienne, Etat islamique, Mark Rutte, Syrie, Pays-Bas
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook