International
URL courte
Menace terroriste en Europe (341)
11110
S'abonner

Selon les médias français, l'instigateur présumé des attaques de Paris tué le 18 novembre à Saint-Denis aurait accueilli les kamikazes du Stade de France en Grèce.

Le djihadiste belgo-marocain Abdelhamid Abaaoud, le coordinateur présumé des attentats du 13 novembre à Paris, aurait été localisé en septembre sur l'île grecque de Léros, rapportent les médias français. 

Les autorités françaises jugent "très fiable" cette information transmise par les services antiterroristes marocains.

"Ce renseignement n'a, pour l'heure, pas été corroboré par des preuves judiciaires", précise une source proche de l'enquête.

Si Abaaoud était sur l'île de Léros, "l'hypothèse privilégiée est qu'il était là pour accueillir des complices", soulignent les médias.

La comparaison d'empreintes digitales a démontré que deux des kamikazes du Stade de France se trouvaient parmi les 109 réfugiés débarqués sur l'île de Léros le 3 octobre. Les autorités grecques ont pris leurs photos et empreintes digitales lors de leur arrivée en Grèce. 

Ces données ont été analysées après les attentats du 13 novembre. Mais ce fichier ne contenait pas d'informations sur Abdelhamid Abaaoud. 

En janvier dernier, le téléphone d'Abaaoud a été localisé à Athènes en Grèce. Le djihadiste, associé à des tentatives d'attentat à Verviers, aurait coordonné à distance une cellule clandestine en Belgique. Il avait réussi à échapper aux policiers. Faisant l'objet d'un mandat d'arrêt international pour son implication dans la tentative d'attentat de Villejuif, il n'avait par ailleurs eu aucun mal à accéder au territoire français via la Belgique en novembre avant les attaques de Paris.

Les attaques terroristes du 13 novembre dernier à Paris ont fait au moins 130 morts et 350 blessés. 

Dossier:
Menace terroriste en Europe (341)

Lire aussi:

La communauté musulmane en France sous pression suite aux attentats de Paris
Attentats de Paris: existe-il désormais des sujets tabous dans les médias français?
Attentats à Paris: "avant de devenir djihadistes, ils étaient enfants français"
Un plan secret anglais de 2017 prévoyait de priver les personnes âgées d’aide médicale en cas de pandémie
Tags:
France, Belgique, Grèce, Abdelhamid Abaaoud, Etat islamique, attentats du 13 novembre à Paris, terrorisme, attentat
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook