International
URL courte
681144
S'abonner

Une édition allemande a organisé un sondage ayant pour but de choisir ou bien démasquer les plus grands bluffeurs d'Etats 2015.

L'année en cours touche bientôt à sa fin. Aussi le temps est-il venu de tirer le bilan et d'évaluer l'activité des personnalités politiques. Qui est celui ou celle qui a jeté le plus de paroles en l'air et n'a eu de cesse de bâtir des châteaux en Espagne pour son peuple?

L'édition allemande Alles Schall und Rauch a ainsi proposé à ses lecteurs de répondre à la question suivante: "Quel dirigeant politique est le plus gros menteur 2015?".

A une majorité très claire, le titre d'honneur a été conféré à la chancelière allemande Angela Merkel: 39,09% des internautes sondés lui ayant en effet accordé leur soutien. 

Le président américain Barack Obama
© REUTERS / Kevin Lamarque
Le chef d'Etat américain Barack Obama n'a pas su s'endormir sur ses lauriers et se place bon deuxième, avec 21,19% des voix emportées.

Recep Tayyip Erdogan (18.34%), président turc, talonne M.Obama et vient clore le top-3 des fanfarons sur l'échiquier de la politique internationale.

Benjamin Netanyahou, premier ministre israélien, occupe la quatrième place, tandis que le numéro un ukrainien Piotr Porochenko se contente de la cinquième position dans cette liste des plus gros menteurs 2015.

Quel dirigeant politique est le plus gros menteur 2015?
"Quel dirigeant politique est le plus gros menteur 2015?"

Plus de 3.000 personnes de 40 pays différents ont ainsi décidé du sort de la vérité, si souvent reléguée au deuxième plan sur la scène politique.


Lire aussi:

Piotr Porochenko compare la situation en Ukraine aux attentats de Paris
Daech = Donbass? Porochenko utilise les attentats de Paris pour pousser ses pions
En Turquie deux enfants jugés pour diffamation contre Erdogan
L'Otan se méfie d'Erdogan
Tags:
politique, sondage, Benjamin Netanyahou, Recep Tayyip Erdogan, Petro Porochenko, Angela Merkel, Barack Obama, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook