International
URL courte
11019
S'abonner

Ce mercredi 16 décembre, le ministre américain de la Défense Ashton Carter s’est rendu en Irak pour une visite imprévue afin de rencontrer un certain nombre de fonctionnaires militaires, rapporte l’agence de presse Reuters.

Selon les données de l'agence, le ministre américain de la Défense est arrivé en Irak afin de discuter avec les militaires américains en place des mesures permettant de promouvoir la lutte contre le groupe terroriste Daech.

Carter envisage également une rencontre avec les responsables irakiens pour négocier la possibilité de renforcer la coopération entre Washington et Bagdad afin d'affronter l'EI dans la région, indique le New York Times. Notamment, les USA se disent prêts à livrer des hélicoptères armés américains "Apach".

Le journal note que la visite du chef du Pentagone n'a pas été annoncée à l'avance pour des motifs de sécurité.

Il est également indiqué que Carter devait rencontrer le premier ministre irakien Haider al-Abadi et son homologue ministre de la défense Khaled al-Obaidi, mais que la rencontre a été annulé en raison du mauvais temps. Actuellement, les sources officielles ne rapportent pas qui sont exactement les hauts responsables irakiens que le ministre devra rencontrer lors de sa visite.

L'Etat islamique, une des menaces majeures qui pèse sur la paix et la sécurité mondiales, s'est emparé de vastes zones en Syrie et en Irak depuis trois ans. En outre, le groupe radical tente d'étendre son influence dans les pays d'Afrique du Nord.

Lire aussi:

La Turquie porte une frappe aérienne en Irak
L'Allemagne va prêter main-forte à l’Irak
En Occident, Daech provoque et instrumentalise la haine envers les musulmans
Nicolas Sarkozy redoute que «notre avenir ne soit sombre»
Tags:
Haïder al-Abadi, visite officielle, Etat islamique, Pentagone, Ashton Carter, Irak, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook