International
URL courte
21351
S'abonner

Si tous les fusils sont dirigés contre notre ennemi principal qui est le terrorisme, nous la (la lutte commune) saluerons, a indiqué un haut responsable syrien.

Les autorités syriennes n'excluent pas de lutter contre le terrorisme conjointement avec l'Armée syrienne libre (ASL) à condition que ses combattants rejoignent les rangs de l'armée gouvernementale et changent radicalement d’attitude envers la direction du pays, a déclaré le vice-ministre syrien des Affaires étrangères Fayçal Miqdad.

"Nous avons clairement exprimé notre position. Si tous les fusils sont dirigés contre notre ennemi principal qui est le terrorisme, nous la (la lutte commune) saluerons. Soit ils (les combattants de l'ASL, ndlr) déposent les armes et reprennent une vie paisible, soit ils rejoignent l'armée du gouvernement", a indiqué Fayçal Miqdad.

Selon lui, il était impossible de combattre le terrorisme conjointement avec l'ASL tant que ses combattants ne cessaient pas de tuer des civils et de détruire des villes.

Lancé il y a quatre ans et neuf mois, le conflit syrien a déjà fait plus de 250.000 morts. 

Lire aussi:

Poutine: des unités de l’ASL combattent les terroristes avec l’armée syrienne
Syrie: premier succès de l'opération anti-EI de l'ASL, appuyée par la coalition
Syrie: l'ASL financée par Riyad et Washington (TV)
Un homme blessé par balle après avoir tenté d’attaquer des policiers avec deux couteaux
Tags:
Syrie, lutte antiterroriste
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook