Ecoutez Radio Sputnik
    la clôture à la frontière slovéno-croate

    Migrants: la clôture à la frontière slovéno-croate menace la faune

    © AP Photo/ Darko Bandic
    International
    URL courte
    Crise migratoire (788)
    4214
    S'abonner

    La clôture de fil barbelé que la Slovénie est en train de dresser à sa frontière avec la Croatie, pour mieux contrôler le flux de migrants du Proche-Orient, représente une "grande menace" pour la faune, notamment des carnivores, a mis en garde vendredi dernier le Fonds mondial pour la nature (WWF).

    "Sans vouloir diminuer la tragédie humaine dans la crise migratoire, nous devons savoir que la nature ne connaît pas les frontières et que les habitats naturels transfrontaliers sont extrêmement menacés", par l'installation de cette clôture, a déclaré Martin Solar, directeur du WWF pour les Balkans.

    ​Cette clôture, que les autorités slovènes ont commencé à dresser le 11 novembre dernier, mettra en péril notamment des carnivores, et surtout des ours et des loups qui se déplacent sur une vaste zone engobant le territoire des deux pays, selon la même source.

    "Des scientifiques s'interrogent sur le sort des ours lorsqu'ils devront retourner au printemps dans la partie de leur habitat qui se trouve de l'autre côté de la frontière", lit-on dans un communiqué du WWF.

    ​Le gouvernement slovène a expliqué que cette clôture était dressée pour "canaliser" les migrants et réfugiés vers les points de passage officiels et éviter leur dispersion le long des 670 kilomètres communs avec la Croatie.

    La clôture a été posée à ce jour sur 137 kilomètres de la frontière, selon le ministère de l'Intérieur slovène, cité dans le communiqué du WWF.

    ​Le gouvernement croate a pour sa part protesté jeudi dernier auprès de la Commission européenne contre la clôture slovène. Zagreb affirme qu'il s'agit d'une violation de la législation européenne sur la protection de l'environnement et réclame des "mesures urgentes" de Bruxelles pour faire arrêter le projet slovène.

    ​Des chasseurs locaux affirment que les cervidés sont l'espèce animale qui est le plus en danger actuellement car de nombreux cerfs et biches meurent empêtrés dans le barbelé, indique l'AFP.

    Des habitants de zones frontalières des deux pays devraient se rassembler ce samedi pour protester contre la clôture et des barrières posées sur des petits passages frontaliers qui ont affecté leur vie au quotidien.

    Dossier:
    Crise migratoire (788)

    Lire aussi:

    L'Autriche débute les travaux de sa clôture à la frontière slovène
    Face aux migrants, la Slovénie érige des "obstacles techniques" à sa frontière
    Tags:
    nature, crise migratoire, migrants, WWF, Slovénie, Croatie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik