Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Donald Trump: "les Républicains m'envient car Poutine m'a encensé"

    © AP Photo/ Charlie Neibergall
    International
    URL courte
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
    15634

    Le président russe et le candidat à la présidence américaine ont échangé des compliments.

    Donald Trump, le favori à la primaire républicaine aux Etats-Unis, estime que les personnes ayant critiqué son échange de compliments avec le président russe sont toutes "diablement jalouses", écrit le Washington Post.

    "Il (Poutine, ndlr) m'aime bien. Je l'aime bien, pour être franc. Je pense que nous pouvons travailler avec la Russie et en tirer des bénéfices certains. C'est un avantage mutuel. Et eux (les républicains, ndlr) sont "diablement jaloux" car il ne les a pas mentionnés. Et il ne les mentionnera pas", a déclaré M. Trump lors d'un meeting dans l'Iowa.

    Dans le cadre de sa conférence de presse annuelle, Vladimir Poutine a loué Donald Trump en le qualifiant d'homme brillant, plein de talents et de "leader absolu de la course présidentielle".

    Celui-ci, apparemment flatté, a réagi en déclarant que c'était un honneur pour lui de recevoir des compliments d'un homme respecté tant dans son pays qu'à l'étranger.

    Certains républicains l'ont désapprouvé. Le sénateur John McCain a notamment blâmé cet échange de compliments entre MM. Poutine et Trump. Les collaborateurs d'un autre candidat républicain, John Kasich, ont même créé un site web satirique "Trump-Poutine 2016".

    Commentant ses relations avec la Russie, Donald Trump a souligné qu'il serait bon pour les Etats-Unis et la Russie de s'entendre et de s'unir pour détruire leur ennemi commun (sans doute, les terroristes islamistes, ndlr).

    Dossier:
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

    Lire aussi:

    Le parti républicain cherche un remplaçant à Donald Trump
    Trump fait le plein de voix suite à ses propos sur les musulmans
    Anonymous s’en prend à Donald Trump
    Donald Trump attaqué par un aigle lors d’une session photo
    Tags:
    Donald Trump, Vladimir Poutine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik