International
URL courte
16323
S'abonner

Bruxelles promet de supprimer le régime de visas pour l'Ukraine, la Géorgie et le Kosovo d'ici la seconde moitié de l’année 2016, a déclaré l'ambassadeur de l'Union européenne à Moscou, Vygaudas Ušackas, Cela signifierait que ces pays répondent aux exigences de l'UE.

"La décision de la Commission européenne signifie que l'Ukraine, le Kosovo et la Géorgie correspondent aux exigences indispensables pour introduire le régime sans visas. La prochaine étape sera le processus législatif, la Commission européenne présentera formellement une nouvelle législation et le gouvernement des pays membres de l'UE et le Parlement européen devront l'approuver", a expliqué l'ambassadeur de l'UE à Moscou.

Il a fait remarquer qu'il était impossible de dire "combien de temps sa prendra". "J'attends que dans la seconde moitié de l'année prochaine le régime sans visas sera introduit pour ses pays", a souligné l'ambassadeur.

Plus tôt, le 18 décembre, la Commission européenne avait donné son feu vert à la suppression des visas de court séjour dans l'UE pour les ressortissants d'Ukraine, de Géorgie et du Kosovo.

Le rapport publié vendredi sur le site de la commission indique que la Commission européenne considère que l'Ukraine répond à toutes les exigences formulées dans le cadre de la deuxième étape de la libéralisation du régime des visas. La commission proposera d'amender le règlement de l'UE No539/2001 au début de l’année 2016 compte tenu des relations entre l'UE et l'Ukraine.

D'après de nombreux médias, la suppression des visas pour les Ukrainiens, les Géorgiens et les Kosovars s’inscrit dans la stratégie d’élargissement souhaité par l’Otan en Europe de l’est.


Lire aussi:

La Commission européenne favorable à l'abrogation des visas pour l'Ukraine
En 15 ans, les USA ont remis 10.000 visas à des terroristes potentiels
Combien d’Ukrainiens arriveront dans l’UE après la suppression des visas?
Tags:
régime sans visas, visas, Conseil de l'UE, Commission européenne, OTAN, Vygaudas Ušackas, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook