Ecoutez Radio Sputnik
    RD-180

    Les USA dépendants des technologies spatiales russes?

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    24290

    Les Etats-Unis ont été trop optimistes après la fin de la Guerre froide, estiment des journalistes.

    Les Etats-Unis se sont montrés trop optimistes après la fin de la Guerre froide et sont désormais dépendants des technologies spatiales russes, écrit le Wall Street Journal. Malgré leur victoire sur l'URSS dans la course spatiale, ils ne peuvent se passer des moteurs russes pour effectuer leurs lancements.

    Dans le cadre du projet de loi sur le budget pour l'année 2016, le Congrès américain a levé l'interdiction d'utilisation des moteurs de fusée russes de type RD-180. Le gouvernement américain, qui a longtemps laissé de côté ce problème crucial pour la sécurité nationale, subit aujourd'hui les conséquences de cette négligence.

    Bien que les Américains aient remporté la course spatiale et aient été les premiers à marcher sur la Lune, ils ne peuvent plus lancer leurs astronautes dans l'espace sans l'aide de la Russie, pas plus qu'ils ne peuvent lancer la fusée porteuse Atlas V, utilisée pour mettre en orbite des satellites du système de sécurité nationale, sans utiliser le moteur de fusée russe RD-180, précise le Wall Street Journal.

    Cette dépendance est le fruit de l'optimisme qui accompagnait la fin de la Guerre froide, poursuit le journal. En 1993, le vice-président américain Al Gore et le premier ministre russe Viktor Tchernomyrdine s'étaient entendus sur la mise en place d'une coopération étroite dans le domaine de la recherche spatiale. Les spécialistes soviétiques de la construction de fusées ont ainsi pu conserver leurs emplois et la compagnie américaine Lockheed Martin a eu la possibilité d'acheter des moteurs fiables et bon marché de type RD-180 pour ses fusées Atlas V.

    Les relations entre les deux pays se sont par la suite détériorées, et après le récent rattachement de la Crimée à la Russie et l'ingérence de Moscou dans le conflit armé en Ukraine, le Congrès a interdit l'achat de moteurs russes. Le problème consiste en ce que les fusées ont été initialement conçues pour l'utilisation de moteurs de type précis, or les Etats-Unis n'ont pas d'alternative pour les Atlas V et les RD-180. Dès 1995, les autorités américaines se sont rendues compte de ce problème et ont tenté de lancer la production de RD-180 aux Etats-Unis. Après une série d'atermoiements et devant le coût d'un tel projet, le gouvernement américain a fini par abandonner l'idée.

    Selon le Wall Street Journal, au lieu d'acheter des RD-180 à la Russie pour une seule compagnie, Washington devrait élaborer des technologies que pourraient utiliser tous les constructeurs de fusées américains.

    Lire aussi:

    Sorry, McCain: des propulseurs de fusée russes bientôt livrés aux USA
    McCain: plutôt renoncer à l'espace que de sponsoriser "les amis de Poutine"
    McCain voit rouge: les USA toujours dépendants des moteurs de fusées russes
    Moteurs de fusées russes: les USA pris à leur propre piège
    Tags:
    espace, RD-180 (moteur à réaction), États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik