International
URL courte
221388
S'abonner

Les législateurs occidentaux estiment que la Russie a considérablement perfectionné "sa machine de propagande", et les Etats-Unis préparent une loi destinée à enrayer la propagation de matériel anti-américain, écrit le Washington Post.

Aux Etats-Unis, certains fonctionnaires croient que depuis la fin de la guerre froide la Russie a fortement élargi son programme de propagande en utilisant des médias tels que Russia Today et l'agence Sputnik opèrant en 35 langues. Par conséquent, remarque le Washington Post, le gouvernement russe renforce son influence médiatique en Europe centrale et orientale, au Proche-Orient et dans les pays latino-américains.

Le membre du Congrès Edward Royce a déclaré que le conseil chargé des médias nécessitait une réorganisation car il ne remplit pas, selon lui, suffisamment ses fonctions. Le député souligne que pour la dizaine d'employés nommés par la Maison Blanche, leur activité au conseil ne représente pas réellement un travail de fond.

Dans ces conditions, M. Royce a préparé, en collaboration avec le démocrate Elliot Engel, un projet de loi qui consoliderait le poste de chef du conseil et éliminerait les médias redondants.

Selon Engel, les médias américains "étaient noyés sur la scène internationale" non seulement par la Russie, mais aussi par la propagande intense de Daech qui se répand au Proche-Orient afin de recruter plus de terroristes.

Comme indiqué précédemment, le ministère russe des Affaires étrangères doute de l'objectivité des médias financés par le gouvernement américain.

Daech (ou l'Etat islamique) est un groupe terroriste interdit dans plusieurs pays, notamment en Russie.

Lire aussi:

Les USA préoccupés par la "propagande russe"
"Homme de pouvoir Poutine", ou la propagande pétard mouillé allemande
"La propagande russe" au programme des écoles tchèques
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
propagande, Ed Royce, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook