Ecoutez Radio Sputnik
    Militaires irakiens à Ramadi

    L'armée irakienne aurait capturé le "ministre des Finances" de l'EI

    © AFP 2017 Ahmad Al-Rubaye
    International
    URL courte
    163806412

    Les militaires irakiens ont arrêté un membre de l'Etat islamique (Daech) qui assurait les fonctions de ministre des Finances du groupe terroriste.

    Selon le service de presse de l'armée irakienne, l'intéressé a été capturé lors de l'opération visant à libérer la ville de Ramadi, dans le centre du pays, retenue par les djihadistes depuis mai dernier. Les habitants locaux indiquent que le "ministre" avait tenté de fuir la ville après sa reprise par les forces gouvernementales.

    Lundi 28 décembre, l'armée irakienne a annoncé avoir libéré Ramadi, capitale de la province d'Anbar située à une centaine de kilomètres de Bagdad. Cependant, le gouverneur de la province, Sohaib Alrawi, a expliqué que près de 20% du territoire de la ville était toujours contrôlé par les islamistes.

    Ces informations ont par la suite été confirmées par le secrétaire d'Etat américain John Kerry.

    Syrie
    © Sputnik. Dmitriy Vinogradov
    Au cours de ces trois dernières années, les terroristes de l'Etat islamique se sont emparés de vastes pans de territoires en Irak comme en Syrie, avant d'y proclamer la création d'un califat. L'EI cherche également à étendre son influence dans les pays de l'Afrique du Nord, notamment en Libye.

    Selon diverses estimations, Daech contrôle aujourd'hui jusqu'à 90.000 kilomètres carrés. Le nombre de ses combattants est évalué entre 50.000 et 200.000 personnes.

    Lire aussi:

    L'Irak reprend du terrain sur Daech
    Le chef de l’EI sort de son silence pour semer la terreur
    L'EI tue 30 adolescents ayant refusé de combattre en Irak
    Tags:
    arrestation, finances, djihadisme, lutte antiterroriste, terrorisme, Etat islamique, John Kerry, Libye, Ramadi, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik