International
URL courte
7016714
S'abonner

Les Etats-Unis avaient envie de donner une leçon à la Russie avant de se mettre à négocier, cependant le règlement pacifique des crises sans la Russie était impossible, a fait remarquer l'ancien secrétaire d'Etat américain Henry Kissinger.

Les dirigeants américains, à l'aune de la crise ukrainienne, ont décidé de remettre à sa place la Russie avant de se mettre à négocier, a annoncé l'ancien secrétaire d'Etat américain Henry Kissinger dans une interview au quotidien allemand Handelsblatt.

"Angela Merkel a joué un rôle central et principal dans le règlement de la crise ukrainienne. Cependant la Maison Blanche voulait donner une leçon à Vladimir Poutine avant de se mettre à négocier avec lui", a indiqué M.Kissinger.

"Les occidentaux doivent comprendre que sans le consentement de la Russie, il est impossible de parvenir à un accord sur la Syrie. Le règlement pacifique de divers problèmes sera impossible sans la participation russe. La Russie essaye actuellement de reprendre son identité dans un environnement inhabituel", a-t-il ajouté.

Selon lui, cette volonté de travailler tout seul est problématique pour les occidentaux qui n'arrivent pas encore à formuler une stratégie à long terme par eux-mêmes.

"L'Europe essaye de désigner un nouveau type d'unité mais elle n'est pas encore capable d'exprimer ce désir dans une voie politique", a conclu M.Kissinger.

Lire aussi:

Kissinger nommé docteur honoris causa de l'Académie diplomatique de Russie
WikiLeaks dévoile la correspondance diplomatique d’Henry Kissinger (médias)
Quels dirigeants les USA espionnent-ils?
Les USA dépensent 231 M USD dans un projet voué à l'échec
Les USA entraîneraient leurs militaires en zones urbaines
Les USA battent un record d'exportation d'armes
Les USA tirent-ils profit de la montée de Daech?
Tags:
Henry Kissinger, Occident, Europe, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook