Ecoutez Radio Sputnik
    L'ex-président ukrainien Viktor Ianoukovitch

    L'UE envisage de lever les sanctions contre Ianoukovitch

    © Sputnik . Iliya Pitalev
    International
    URL courte
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
    24390

    L'Union européenne étudie la possibilité de lever les sanctions décrétées contre l'ex-président ukrainien Viktor Ianoukovitch et les membres de son équipe.

    Les restrictions financières et de visa visant Viktor Ianoukovitch et son entourage pourraient être levées au printemps 2016, a annoncé le 1er janvier The Wall Street Journal, citant ses propres sources au sein des structures administratives européennes.

    Cette intention s'explique par le fait que malgré les soupçons de détournement de fonds publics pesant sur Viktor Ianoukovitch, la justice ukrainienne n'a toujours pas formulé d'accusations officielles à son encontre.

    "Au cours d'une année, toutes ces personnes retrouveront le libre accès à leurs avoirs en Occident. Après cela, aucun fonctionnaire européen ne soutiendra plus les sanctions", a indiqué l'interlocuteur du journal.

    En mars 2014, l'Union européenne a gelé les avoirs de 18 anciens responsables ukrainiens et leur a interdit l'entrée de son territoire. Selon Sputnik, cette décision a été adoptée à la demande du Parquet général d'Ukraine.

    Début décembre 2015, le vice-procureur général Vitali Kasko a fait savoir qu'il craignait de voir l'Union européenne lever dès mars 2016 les sanctions visant Viktor Ianoukovitch et ses proches collaborateurs.

    "Nos forces de l'ordre ont reçu suffisamment de temps pour trouver les preuves de la culpabilité de Ianoukovitch. Donc, si nos autorités d'instruction n'arrivent pas à le faire d'ici mars, l'affaire volera en éclats", a alors déclaré le magistrat.

    Fin novembre, Interpol a refusé de lancer un avis de recherche contre l'entourage  de l'ex-président ukrainien.

    "Dans tous les cas liés aux événements sur la place de l'Indépendance (Maïdan) à Kiev, Interpol cite l'article 3 de ses Statuts. Cela signifie que les responsables de cette organisation refusent d'émettre un avis de recherche, car ils voient dans notre requête des signes de persécution politique", a souligné le vice-procureur général.

    En juillet 2015, Interpol a enlevé Viktor Ianoukovitch de sa liste des personnes recherchées. L'Organisation internationale de police criminelle a conclu que la poursuite pénale engagée par Kiev contre l'ancien dirigeant ukrainien était politiquement motivée.

    Dossier:
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)

    Lire aussi:

    Viktor Ianoukovitch veut revenir en politique
    Procès Ianoukovitch: l'ex-président prêt à témoigner par vidéo
    Ianoukovitch: l'adhésion de la Crimée à la Russie, un fait accompli
    Platini placé en garde à vue pour corruption sur la Coupe du monde au Qatar
    Tags:
    levée, sanctions, Parquet général ukrainien, Interpol, Union européenne (UE), Viktor Ianoukovitch, Kiev, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik