International
URL courte
Crise migratoire (789)
32110
S'abonner

Afin de souligner les priorités de sa politique, Barack Obama a invité un réfugié syrien à prendre part au dernier discours du président américain sur l'état de l'Union prévu à la Maison Blanche le 12 janvier.

Ainsi, quelques jours avant le discours annuel de Barack Obama, des employés de la Maison Blanche invitent à cet événement les gens de tout le pays qui incarnent les progrès réalisés pendant les sept dernières années, parmi lesquels figure Refaai Hamo, un réfugié au parcours effroyable.

Just two days until President Obama's final State of the Union address. We've invited people from around the country who…

Опубликовано The White House 10 января 2016 г.

La Maison Blanche a annoncé dimanche que le réfugié avait été invité par Michelle Obama pour assister au discours depuis les galeries de l'hémicycle de la Chambre des représentants, où tous les parlementaires américains et une partie du gouvernement et de la Cour suprême se retrouveront pour écouter le président américain.

Refaai Hamo, âgé de 55 ans, est arrivé le 18 décembre à Detroit aux Etats-Unis avec ses trois filles et son fils, après avoir passé deux ans en Turquie. Il a fui la Syrie après qu'une bombe a détruit le logement où il vivait avec sa femme et sa famille. Son épouse, une de ses filles et cinq autres membres de sa famille ont péri dans l'attaque. En Turquie, on lui a diagnostiqué d'un cancer de l'estomac. Les Etats-Unis ont fini par lui accorder le statut de réfugié.

L'acteur Edward Norton a organisé même une collecte de fonds et a amassé environ 420.000 dollars au profit du Syrien et de ses enfants survivants.

​Ayant appris le sort de Refaai Hamo, Barack Obama a qualifié sa résistance de source d'inspiration. Le choix de cet invité au discours annuel sert à souligner les priorités du président américain, mais constitue en outre une réponse aux élus républicains du Congrès, qui ont voté en novembre dernier pour la suspension de l'accueil de réfugiés syriens et irakiens aux Etats-Unis.

Bien que le texte ait été adopté avec l'appui de la majorité républicaine et d'une quarantaine de démocrates, par 289 voix contre 137, ce qui dépasse les deux tiers nécessaires pour le passage du projet au Sénat, la mesure n'a pas été définitivement adoptée pour le moment.

En outre, le numéro un américain, Barack Obama avait déjà ordonné de prendre les mesures nécessaires afin de préparer le pays à l'arrivée massive de Syriens qui sont obligés de quitter leur patrie. Il s'est dit déterminé à accorder l'asile à près de 10.000 réfugiés syriens en 2016.

Pourtant, de nombreux gouverneurs des Etats américains ont maintes fois exprimé leurs craintes concernant l'accueil de réfugiés sur leurs territoires après les attaques perpétrées à Paris le 13 novembre.

31 Etats US refusent d'accueillir des réfugiés syriens
© Sputnik .
31 Etats US refusent d'accueillir des réfugiés syriens
Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

27 Etats US refusent d'accueillir des réfugiés syriens
La visite d’Emmanuel Macron en Seine-Saint-Denis provoque des attroupements en plein confinement – vidéo
Pandémie, en continu: plus de 750.000 cas recensés en Europe
Elle met des œufs au micro-ondes, ce qui l'envoie pour trois semaines à l'hôpital
Tags:
crise migratoire, discours, réfugiés, présidence américaine, Refaai Hamo, Edward Norton, Michelle Obama, Barack Obama, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook