Ecoutez Radio Sputnik
    Téhéran

    Deux navires US détenus par l'Iran dans le Golfe

    © Fotolia / Borna_Mir
    International
    URL courte
    1920614

    Le Pentagone a annoncé mardi avoir momentanément perdu contact avec deux de ses navires opérant dans le Golfe. Selon l'agence iranienne Fars, les militaires des navires arraisonnés par l'Iran se livraient à l'espionnage.

    Deux navires de l'US Navy ont été arraisonnés par l'Iran dans le Golfe alors qu'ils faisaient route de Koweït à Bahreïn, rapportent les médias se référant au Pentagone.

    Selon le Pentagone, Téhéran a assuré Washington que les deux navires et leurs membres d'équipage seraient remis prochainement remis aux autorités américaines. "Nous avons contacté l'Iran qui a assuré que l'équipage et les navires nous seraient rendus tout prochainement", a declaré Peter Cook, porte-parole du Pentagone.

    D'après la chaîne iranienne Fars, les deux navires de l'US Navy s'étaient introduits illégalement dans les eaux territoriales iraniennes à une distance de plus d'un mille nautique et leurs équipements GPS confisqués par les Gardes de la révolution iranienne montrent que les bateaux se livraient à l'espionnage.

    Selon la chaîne NBC News qui cite de hauts responsables militaires, l'un des deux petits bateau, en mission d'entraînement, aurait eu des problèmes techniques et aurait dérivé vers le territoire iranien. Les deux bateaux se trouvent actuellement à l'île de Farsi, située entre l'Iran er l'Arabie saoudite, selon NBC News.

    La Maison Blanche a annoncé qu'elle œuvrait pour régler la situation. "Nous étudions la situation, il n'est pas encore clair ce qui s'est passé", a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche Josh Earnest à la chaîne MSNBC.

     

    Lire aussi:

    Le porte-avions USS Theodore Roosevelt quitte le golfe Persique
    Golfe: Obama promet de protéger ses alliés contre toute menace
    Poutine en France: des chasseurs suisses s'approchent de l'avion transportant une délégation russe - vidéo
    Tags:
    US Navy, Pentagone, Peter Cook, Golfe persique, Iran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik