Ecoutez Radio Sputnik
    migrants

    L’Europe, première destination au monde pour les migrants

    © AP Photo / Per Rasmussen
    International
    URL courte
    Crise migratoire (789)
    26214
    S'abonner

    Le nombre de migrants dans le monde a atteint 244 millions de personnes, dont 76 millions résident en permanence en Europe, a déclaré le vice-secrétaire général de l’Onu, Jan Eliasson.

    Selon le rapport de l'Onu sur la crise migratoire présenté mardi dernier, le nombre de migrants dans le monde s'élevait à 173 millions de personnes en 2000 et à 222 millions en 2010 respectivement. Ainsi, il a augmenté de 41% en quinze ans, ayant atteint 244 millions de personnes, dont 20 millions de réfugiés.

    Bien que les migrants et les réfugiés, poursuit M.Eliasson, soient placés sous des juridictions tout à fait différentes, ces deux franges sociales sont considérées indifféremment comme migrants internationaux du point de vue statistique.

    "La notion de migrant international embrasse toute personne née dans un pays et résidant dans un autre", a expliqué le vice-secrétaire général.

    L'Onu distingue également en tant que catégorie à part des "personnes ayant changé de lieu de résidence à l'intérieur d'un même pays". Leur nombre est actuellement estimé à 39,6 millions de personnes dans le monde.

    D'après M.Eliasson, 76 millions de migrants résident en permanence en Europe, 75 millions en Asie et 54 millions en Amérique du Nord.

    "Cependant, les deux tiers des migrants internationaux ne résident que sur le territoire de 20 pays, pour la plupart aux Etats-Unis, leaders du palmarès, en Allemagne, en Russie et en Arabie saoudite", a relevé le vice-secrétaire général.

    La majorité des réfugiés vivent au Pakistan, au Liban, en Iran et en Jordanie. En termes de pays d'origine, les réfugiés viennent principalement de Syrie, d'Afghanistan et de Somalie.

    Dossier:
    Crise migratoire (789)

    Lire aussi:

    Les Allemands pour une limitation du nombre de réfugiés
    "Nous n'avions pas le droit d'arrêter les réfugiés"
    Ankara fuit sa responsabilité pour la mort des réfugiés syriens
    Tags:
    migrants, crise migratoire, statistique, réfugiés, ONU, Jan Eliasson, Amérique du Nord, Asie, Arabie Saoudite, Europe, Allemagne, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik