Ecoutez Radio Sputnik
    Danish Immigration and Integration Minister Inger Stojberg

    Au Danemark, les migrants financeront leur séjour avec leurs effets personnels

    © REUTERS / Francois Lenoir
    International
    URL courte
    9202
    S'abonner

    Le gouvernement du Danemark a élaboré une loi autorisant les migrants à financer leur accueil dans les centres d'hébergement gouvernementaux avec leurs effets de valeur.

    Le gouvernement du Danemark a élaboré une loi autorisant les migrants à financer leur accueil dans les centres d'hébergement gouvernementaux avec leurs effets de valeur. Le projet a été soutenu par quatre fractions parlementaires, ce que lui garantit la majorité des voix au Parlement, annonce le Telegraph.

    Les auteurs du document ont dressé la liste les objets ne pouvant pas être confisqués. Parmi eux figurent les alliances, les portraits de famille et les «insignes d'honneur». Mais les montres, les téléphones portables aussi que les ordinateurs seront acceptés au titre de paiement du séjour dans les centres pour réfugiés, précise l'édition.

    L'initiative consistant à financer le séjour au moyen des effets personnels s'inscrit dans le cadre d'un resserrement plus large des conditions d'accueil des migrants dans le royaume scandinave. Le projet de loi sera débattu le 13 janvier, le vote final est planifié pour le 26 janvier.
    Inger Stojberg, ministre de l'Immigration, de l'Intégration et du Logement du Danemark a été fortement critiquée pour ce projet. Une partie des commentaires a notamment comparé l'initiative avec des pratiques nazies. 

    Marcus Knuth, porte-parole du gouvernement danois, a rappelé que telles restrictions s'appliquent également aux citoyens danois désireux d'obtenir des allocations. « Nous prenons les mêmes mesures concernant les migrants et les citoyens danois qui veulent obtenir une allocation de la part du gouvernement ».

    D'autres innovations figurent dans le projet de loi. Si la loi est acceptée, la plupart des migrants syriens obtiendront l'asile seulement pour une année. Ils peuvent compter sur un délai plus long uniquement s'ils prouvent que leur sécurité personnelle en Syrie est en danger.
    De plus, ceux qui viennent au Danemark sans enfants devront attendre au moins trois ans avant que leurs proches aient la possibilité de venir dans le cadre d'un programme de regroupement familial.

    L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a publié les données qui indiquent que pendant l'année 2015, plus d'un million de migrants se sont rendus en Europe. Plus de 800.000 sont venus à travers de la Grèce et la Turquie, parmi eux 450.000 Syriens et 186.000 Afghans. Suite aux accidents sur mer, environ 3.700 migrants ont péri. Le nombre des migrants a été multiplié par deux par rapport à l'année précédente.

    Lire aussi:

    Expulsion de migrants: Alger appelle à s'assurer qu'il s'agit bien d'Algériens
    À Calais, un bus d’écoliers attaqué par des migrants
    Allemagne: un réfugié sur trois est un faux Syrien
    Migrants: le retour à l’accord de Dublin, une solution à la crise?
    Tags:
    demandeurs d'asile, asile, refus, loi, migrants, Organisation internationale pour les migrations (OIM), Union européenne (UE), Danemark
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik