Ecoutez Radio Sputnik
    El Chapo: vie et tribulations du roi de la cocaïne

    El Chapo: vie et tribulations du roi de la cocaïne

    © AP Photo / Rebecca Blackwell
    International
    URL courte
    1100
    S'abonner

    L’arrestation d’El Chapo, survenue le 8 janvier, est devenue le plus grand coup de la police mexicaine depuis l’assassinat de Pablo Escobar. Le roi de la mafia mexicaine, célèbre pour sa passion pour le cinéma, son trafic de cocaïne et ses meurtres, était en train de tourner un film biographique quand la police l’a intercepté.

    "Le courtaud Guzmán", ou l'homme le plus recherché du Mexique

    Joaquín Archivaldo Guzmán Loera, dit "El Chapo", est né le 25 décembre 1954 dans le hameau de La Tuna dans la commune de Badiraguato, Etat de Sinaloa (Mexique). Les autorités américaines le considéraient comme le "plus puissant narcotrafiquant au monde". Son cartel de Sinaloa, organisation spécialisée dans le trafic international d'une variété inouïe de substances illégales, compte des divisions sur tous les continents. Les autorités mexicaines ont mis sa tête à prix pour la somme de 3.8 millions de dollars, tandis que La Drug Enforcement Administration (DEA), le service de police fédéral américain, l'estimait, lui, à 5 millions.

    On le surnomme El Chapo Guzmán ("Le courtaud Guzmán" ou "le petit Guzmán") à cause de sa taille de 1,67 m.

    Dans l'ombre jusqu'au bout… ou presque

    Au fil des années, El Chapo a toujours su tenir en bride son amour de la gloire et n'a jamais donné d'interview. Toutefois, il n'a pas pu résister au charme de Sean Penn. L'interview, publiée le 9 janvier dans le magazine Rolling Stones, a été l'objet de diverses critiques et controverses. D'ailleurs, M.Penn a depuis regretté que son interview n'ait pas atteint le but qu'il visait au départ, soit relancer le débat sur la lutte antidrogue.

    Je suis un simple agriculteur

    Entre-temps, El Chapo a assuré plusieurs fois la communauté internationale qu'il n'était qu'un simple "agriculteur qui cultive de la marijuana". Apparemment, dans cette description bucolique le courtaud omet certains détails, dont le moindre n'est certainement pas le fait qu'il aurait plus de 2.000 meurtres à son actif.

    "Je livre plus d'héroïne, de méthamphétamine, de cocaïne et de cannabis que quiconque. Je dispose d'une armée de sous-marins, d'avions, de bateaux et de camions", se targue l'"agriculteur" Guzmán.

    Un peu de vanité

    En 2009, le magazine Forbes a inclut El Chapo dans son classement des personnalités les plus riches du monde. Le baron de la drogue occupait la 701e place, ce qui n'était pas si mal si l'on tient compte de ses 7 milliards de concurrents.

    Toujours selon le même magazine, il serait le "plus important baron de la drogue de tous les temps". Furieuses, les autorités mexicaines ont accusé le magazine d'élever au rang de valeur le fait d'atteindre le succès tout simplement en vendant des stupéfiants.

    A quoi El Chapo a répliqué: "Celui qui pense que c'est simple, qu'il l'essaie".

    Un vrai mécène

    Comme Pablo Escobar, autre célèbre baron de la drogue, El Chapo voulait se présenter comme un tonton généreux, toujours prêt à soutenir la population locale. Il finançait la construction d'écoles et d'hôpitaux et allouait des fonds au secteur municipal de Medellín. Et qui donc ira se soucier de savoir ce que peut vendre ce gentil tonton…

    La vidéo de son arrestation est digne d'une authentique série brésilienne:

    Lire aussi:

    Une vidéo impressionnante sur l'arrestation d'El Chapo mise en ligne
    Le Mexique veut entendre Sean Penn sur sa rencontre avec "El Chapo"
    Sean Penn a facilité l'arrestation de "El Chapo"
    Mexique: le baron de la drogue "El Chapo" remis derrière les barreaux
    Tags:
    trafic de drogue, Joaquin "El Chapo" Guzman, Mexique, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik