Ecoutez Radio Sputnik
    Taipei

    La Chine exhorte les USA à considérer Taïwan comme une partie de la RPC

    © Flickr/ sese_87
    International
    URL courte
    15181

    Taïwan fait partie intégrante de la Chine et cette position est invariable, a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hong Lei. Selon lui, la République populaire de Chine espère que la communauté internationale se prononcera contre l'indépendance de Taïwan.

    La Chine exhorte les États-Unis à soutenir le principe d'une "seule Chine" dans la question épineuse de Taïwan, à s'opposer à l'indépendance de ce dernier et à ne pas s'ingérer dans les affaires intérieures de la Chine, a déclaré lundi le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hong Lei.

    "Nous sommes préoccupés. La question de Taïwan relève des affaires intérieures de la Chine. Il n'y a qu'une seule Chine dans le monde. La partie continentale et Taïwan appartiennent à la même et unique Chine dont la souveraineté et l'intégrité territoriale sont indivisibles. Nous exhortons les États-Unis à suivre la politique d'une "seule Chine", à ne pas s'ingérer dans les affaires intérieures de la Chine, à s'opposer à l'indépendance de Taïwan, à perfectionner les relations sino-américaines et à soutenir le processus de paix entre les deux rives du détroit de Taïwan", a déclaré Hong Lei, commentant l'information des médias sur la visite de William Burns, ancien sous-secrétaire d'État américain chargé des Affaires politiques.

    M.Hong a également ajouté que la position concernant l'intégrité territoriale de la Chine "n'a pas changé et ne changera pas". "Les résultats des élections à Taïwan ne changent rien à ce fait fondamental", a souligné le porte-parole.

    "Nous espérons et nous avons la conviction que la communauté internationale défendra le principe de l'unité chinoise, s'opposera à l'"indépendance de Taïwan" sous toutes ses formes et soutiendra le développement pacifique des relations inter-détroit par des actions concrètes", a conclu Hong Lei.

    Ce samedi 16 janvier, la candidate de l'opposition, Trai Ing-wen, a remporté la victoire à l'élection présidentielle et est devenue la première femme présidente de Taïwan après avoir infligé une défaite cuisante au parti au pouvoir, le Kuomintang, favorable au rapprochement avec Pékin.

    Les relations sino-taïwanaises restent marquées par la défiance en dépit du dialogue entamé en 2011, le premier depuis 1949 et l'avènement de la République populaire de Chine (RPC) sous l'égide de Mao Tsé-toung. Réfugiés sur l'île de Taïwan, les nationalistes du Kuomintang, avec à leur tête Chang Kai-shek, ont alors mis en place leurs propres structures politiques et interdit tout lien avec la Chine communiste.

    Lire aussi:

    L'île de Taïwan élit sa première femme présidente
    Les USA ne doivent plus vendre d'armes à Taïwan
    Ventes d’armes US à Taïwan: Pékin menace de décréter des sanctions
    Hausse record des cas de dengue à Taïwan
    Tags:
    relations, politique, litiges territoriaux, élections, William Burns, Trai Ing-wen, Hong Lei, Taïwan, Asie, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik