Ecoutez Radio Sputnik
    George Soros

    Charité bien ordonnée: le "système Soros" mis à nu

    © AP Photo/ Manuel Balce Ceneta
    International
    URL courte
    73136821317

    Les investissements directs de George Soros dans Human Rights Watch se sont chiffrés à environ 100 millions de dollars depuis 2010. Ils visent à déstabiliser des régimes, selon des experts.

    Le milliardaire George Soros, qui est depuis des années le principal sponsor de Human Rights Watch (HRW), utilise les ONG qu'il finance pour promouvoir ses intérêts économiques, politiques et culturels, estiment des experts américains.

    "Toute organisation à but non lucratif qui accepte des contributions volontaires peut être soumise à l'influence de ses sponsors. HRW ne diffère pas des autres organisations à but non lucratif", a indiqué à Sputnik le directeur du Centre de la paix et de la liberté de l'Institut indépendant (Etats-Unis) Ivan Eland.

    George Soros
    © Fotobank.ru/Getty Images / Dave M. Benett
    Le rédacteur du magazine Executive Intelligence Review Jeff Steinberg a pour sa part déclaré que M. Soros s'en tenait toujours au principe de la "Société ouverte" (Open Society est le nom de la fondation du milliardaire) qui a contribué à déstabiliser les systèmes religieux et politiques traditionnels à travers le monde.

    "Le soutien de M. Soros en matière de légalisation des drogues est une partie de sa notion folle de "société ouverte", il utilise son large réseau d'ONG pour déstabiliser les régimes qui, selon lui, sont en contradiction avec la "société ouverte" libérale de l'Occident", a déclaré M. Steinberg.

    "Toutes ses œuvres de charité, ce sont des révolutions colorées, le renversement de régimes et la culture des drogues", met en garde le politologue.

    Selon Sputnik, les investissements directs de George Soros dans Human Rights Watch se sont chiffrés à environ 100 millions de dollars depuis 2010.

    Mercredi, l'ONG Human Rights Watch a publié son rapport annuel dans lequel elle déclare que les tendances anti-occidentales en Russie ont atteint leur sommet depuis l'époque de la guerre froide. L'ONG a également critiqué la situation de la liberté d'expression en Russie, ainsi que les lois adoptées dans ce pays qui "l'isolent de plus en plus".

    Human Rights Watch est une organisation non gouvernementale qui s'occupe de monitorage, d'enquêtes et de documentation en matière de violations des droits de l'homme dans plus de 70 pays. Son QG se trouve aux Etats-Unis. Selon les déclarations officielles, l'ONG n'accepte pas de soutien financier de la part de structures gouvernementales.

    Les ONG créées par George Soros, à savoir Open Society et Assistance, ont été jugées "indésirables en Russie" par une décision de la justice russe en novembre 2015.

    Lire aussi:

    Pékin accuse Soros d'avoir déclaré la guerre au yuan
    Relations Ukraine-UE: Soros s’invite dans la campagne du référendum hollandais
    Soros: "L'Europe est au bord de l'effondrement"
    Ukraine: l'idée de Soros pour sortir de la crise
    Tags:
    ONG, Human Rights Watch (HRW), Jeff Steinberg, Ivan Eland, George Soros
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • avatar
      Untel Inside
      Le mal personnifié.
    • normandieniemen
      en france , la gauche comme la droite appliquent la plate forme politique de ce fouteur de merde : communautarisme ethnico- religieux , légalisation des drogues , LGBT , feminisme hysterique , anti racisme produisant du racisme ,soutien indefectible a la politique d'israel ,atlantisme zelé , immigration sans entraves .
    • avatar
      jim.l
      En outre, il est mécène des femen, des associations pro-roms et des groupuscules "antifas" black blocks.
    • avatar
      michel.louis.loncin
      Cet INDIVIDU devrait être déféré devant le TPI !!!
    • avatar
      rosebudhunter
      C'est un CAFARD il faut l'écraser avec le talon et bien vriller, c'est tout !
    • klod.infobeez
      противный вурдалак который нам надо посадить на кол.
    • avatar
      lacertae
      Bien vu! Des ONG dans la patrie d'oncle Picsou c'était louche de toute façon.
    • avatar
      bertin.jean-pierre
      Quand Poutine a reçu les organisations juives,
      Il a eu l'occasion de parler de Soros !
      Le CRIF lui a parlé du criminel Soral ?
      SORAL et SOROS ,
      Quel duel déséquilibré financièrement,
      mais équilibré médiatiquement !
    • avatar
      rosebudhunteren réponse àklod.infobeez(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      klod.infobeez,
      Привет нашим российским друзьям ...
      Франция встретится с Вами в ближайшее
    • avatar
      as1568082
      Bon ce n'etait un secret pour personne,que Soros etait derriere les pagailles societales un peu partout..
      Mais c'est tres bien que cela se sache,et se diffuse largement,car meme si la diffusion de ces agissements se fait au niveau personnel,rien ne vaut la presse alternative,ou du moins moins conventionelle..
      Le seul moyen d'empecher ces nuisibles d'agir,est de faire connaitre leurs methodes et agissements le plus largement possible...
    • avatar
      bondmaurice
      Ce vieil agent de la secte CFR US et ses pu.tes FEMEN donnent envie de vomir.
    • avatar
      ghandi_5002en réponse àjim.l(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      jim.l, En fait, il est le mécène de tous ceux qui dérangent les biens pensants...
    • avatar
      Marques rouges
      Quand on voit les attaques de Soros contre la monnaie chinoise et le rôle de sa tribu dans les manifestations anti-chinoises à Hong Kong, il paraît incompréhensible que l'humoriste français Dieudonné se fasse arrêter aujourd'hui et expulser de Hong Kong, pour plaire à ces mêmes gens qui veulent démembrer la Chine, les mêmes qui détenaient le monopole de l'opium lors des guerres coloniales avec les anglais et empoisonnaient le peuple Chinois !

      La Chine devrait au contraire cibler les responsables de l'arrestation de Dieudonné pour détruire ce réseau d'agents travaillant pour des puissances étrangères ! et à l'inverse penser à récompenser ceux qui la défendent !
    • OAK
      Un système en fin de vie.
    Afficher les nouveaux commentaires (0)