Ecoutez Radio Sputnik
Négociations sur la Syrie, Genève

La Russie insiste pour que les Kurdes participent aux négociations sur la Syrie

© AFP 2016 FABRICE COFFRINI
International
URL courte
Situation politique en Syrie (2930)
11268041013

Avant l'arrivée à Genève de la délégation de l'opposition syrienne, le ministère russe des Affaires étrangères a de nouveau demandé de permettre aux Kurdes syriens de prendre part aux négociations.

"Comme (l'émissaire de l'Onu) Staffan de Mistura a décidé de s'abstenir d'inviter les Kurdes en ajoutant toutefois qu'il ferait tout le nécessaire pour qu'ils y prennent part à des stades ultérieurs, nous prendrons soin, et nous souhaitons qu'ils se joignent au processus de négociation le plus vite possible", a indiqué le ministre adjoint russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov, qui représente la Russie aux négociations.

"Les Kurdes syriens sont des citoyens de Syrie. Ils ont le droit de participer aux négociations sur l'avenir de leur pays", affirme samedi sur le compte Twitter Alekseï Borodavkine, ambassadeur russe à l'Office des Nations unies à Genève.

Auparavant, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov avait estimé que sans la pleine participation des Kurdes syriens, on ne pourrait pas parvenir à une solution politique à la crise syrienne.

Selon lui, les Kurdes syriens, qui sont déjà devenus une partie intégrante du processus de résolution de la crise, participent de façon active à la lutte antiterroriste. C'est pourquoi, les négociations prévues à Genève entre les opposants et les représentants du régime syrien ne pourront pas donner de résultat si le principal parti kurde syrien, le Parti de l'union démocratique (PYD), n'est pas invité.

"Sans ce parti, sans ses représentants, les négociations ne peuvent pas donner le résultat que nous voulons, à savoir un règlement politique définitif du conflit syrien", a déclaré M.Lavrov.

Les négociations de paix entre le gouvernement et les opposants syriens ont lieu à Genève sous l'égide des Nations unies.

Dossier:
Situation politique en Syrie (2930)
Lire aussi:
Les pourparlers sur la Syrie s'ouvrent à Genève... sans l'opposition
Négociations sur la Syrie: la Russie limite le rôle des USA
Une opposition involontaire?
Genève-3: un dirigeant kurde invité malgré l'opposition d'Ankara
Syrie: l'opposition modérée conviée aux négociations de Genève
Syrie: la délégation de l'opposition modérée compte 15 membres
Tags:
crise syrienne, négociations, pourparlers, Genève 3, ONU, Parti de l'Union démocratique (PYD) kurde syrien, Guennadi Gatilov, Sergueï Lavrov, Syrie, Genève, Suisse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

Tous les commentaires

  • NICOG81
    Les Kurdes de Syrie sont des syriens d'origine kurde, des kurdes...?

    Sinon, est-ce qu'il y aurait toujours une opposition si les forces gouvernementales reprenaient le contrôle totale de la Syrie?
  • NICOG81
    Sinon, pas pour la création d'un Kurdistan. Pour l'unité territoriale de la Syrie.
  • Dolinduz
    Les kurdes méritent d'autant plus leur place à la table des négociations qu'ils combattent réellement et efficacement DAECH.
    Après, ils ont effectivement des revendications d'autonomie, d'indépendance... typiquement quelque chose qui pourra être négocié autant maintenant que plus tard. El Assad aurait là une occasion de montrer ses aptitudes de négociateur et de rassembleur en lâchant juste ce qu'il faut pour satisfaire à peu près tout le monde.
    Enfin, c'est sûrement plus compliqué que ça, mais l'idée est là.
  • rosebudhunter
    Toute la population kurde syrienne souffre de la Barbarie Terroriste en Syrie depuis 5 ans comme l'ensemble de ce peuple martyre, les Kurdes ont apportés à la résistance un aide loin d'être négligeable.
    Nous remercions Son Excellence Monsieur Lavrov pour sa fermeté, comme il a déjà été dit sur ce site : A Genève-3: l'absence des Kurdes rendrait les décisions caduques .

    Les Pays qui sont contre cette réalité syrienne font parties des souteneurs du terrorisme international. Si les Kurdes ont des différents avec le Président Bachar Al Assad nous restons persuadés qu'ils ont besoin de personne pour régler leur Avenir
  • rosebudhunteren réponse àDolinduz(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
    Dolinduz,
    Je suis pas certain que les kurdes de Syrie veuillent "l'Indépendance" et c'est pas du tout le moment avec les turques en face.
    Mais une certaine autonomie OUI le conseil du parti Baas devrait évoluer sans problème ...de toute les façon ceux qui s'imaginent que le président de la République arabe syrienne va pas aller vers une grande évolution de la politique syrienne sont des crétins ou des idiots.
    Il se doit d'être le Héros de Damas, il n'a pas d'autre solution et c'est ce qui est génial !
    Monsieur Bachar Al Assad doit rester au pouvoir tant que le peuple ne demandera pas son départ, il n'a pas le choix !
    Même si il est place depuis depuis le 20 juin 2000.
    Voila ma pensé
    Bien à Vous
    Driss
  • rosebudhunter
    Le pays qui ont souhaités cette révolutions des fleurs ou des couleurs devront en payer le Prix Fort .
    L'AFFAIRE Syrienne, représente la CLEF du DESTIN de l'ensemble de tout le Proche et Moyen Orient.
    Que cela ne plaise pas à Israël, au Turc, à l'Otan, à l'Occident, au USA et à une grosse partie des pays traitres arabes n'est pas un souci...Ils ont encore le temps de déclencher une Guerre Mondiale non larvée ...
    La Syrie n'a plus rien à perdre elle est en cendre !
    Pour la centième fois en 5 ans nous redisons au sioniste « Bibi » Netanyahou, CHICHE utilise tes armes atomiques contre les amis de la Syrie !
  • Dolinduzen réponse àrosebudhunter(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
    rosebudhunter,
    "Je suis pas certain que les kurdes de Syrie veuillent "l'Indépendance" et c'est pas du tout le moment avec les turques en face. "
    +1 - Je pense effectivement que le minimum qu'ils souhaitent (sans être expert non plus) c'est une certaine forme d'autonomie, qui doit pouvoir se négocier avec avec la Syrie.
    Là où ça devient beaucoup plus compliqué, c'est que ça peut entraîner les kurdes d'Irak et surtout, surtout ceux de Turquie.
    El Assad aura besoin de tout son talent et de tous ses alliés pour "négocier ce virage". Mais c'est probablement une occasion en or pour lui, par ailleurs.
  • Bricole
    Quoi de plus normal et légal surtout, si les kurdes syriens sont numériquement plus représentatifs que les "modérés" de Riyad?
  • klod.infobeez
    Les Kurdes sont parmi les meilleurs combattants (femmes comprises) contre les barbares. Mais voilà : ce sont les USA qui ont créé Daèche, et la bande de mafieux d'Erdomuz qui en tire le plus de profit... Alors, forcément, les Kurdes gênent...
  • bertin.jean-pierre
    C'est quand même curieux que les défenseurs
    des droits de l'homme ne réclament pas
    cette participation des Kurdes !
    Les Kurdes n'ont plus qu'a conclure !
  • michel.louis.loncin
    De fait !!! Entre Turcs et Kurdes syriens, le choix est, à l'EVIDENCE, en faveur des Kurdes !!! Que cela plaise ou non aux Etats-Unis !!!
  • The Watcher
    C'est là qu'on voit toute la grandeur de la Russie!
  • NICOG81
    Les kurdes qui se battent tous les jours.
  • Ethan Youden réponse àNICOG81 (Afficher le commentaireCacher le commentaire)
    NICOG81, C'est le seul groupe rebelle en Syrie qui ne veut pas le contrôle de toute la Syrie , en plus ils arrivent a infliger des défaites a daesh , je pense que assad acceptera un kurdistan Syrien
  • NICOG81 en réponse àEthan Youd(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
    Ethan Youd, avant la guerre, la Syrie était un peuple multiethnique en paix. Pourquoi la guerre changerait ce qui fonctionnait bien avant?
Afficher les nouveaux commentaires (0)
Grands titres