Ecoutez Radio Sputnik
    Le lauréat du prix Nobel et écrivain turc mondialement connu Orhan Pamuk

    "L’UE ferme les yeux sur la situation de la démocratie en Turquie"

    © AFP 2019 OZAN KOSE
    International
    URL courte
    22331

    Le lauréat du prix Nobel et écrivain turc mondialement connu Orhan Pamuk a fustigé la position de l’Union européenne sur la situation des droits et libertés en Turquie.

    "Ils (les Européens) ont oublié toutes leurs valeurs. L'UE ferme les yeux sur la situation de la démocratie en Turquie, sur la liberté de presse, en raison de sa collaboration dans la crise migratoire. La crise des migrants et la lutte contre Daech a lié les mains de l'Europe", a-t-il déclaré dans une interview au Hurriyet Daily News.

    En outre, l'écrivain a comparé l'attitude actuelle de l'UE envers la Turquie avec celle qu'entretenait autrefois l'ouest envers l'Arabie saoudite.

    "Ils nous regardent comme ils regardaient l'Arabie saoudite autrefois: si la Turquie fait ce que nous voulons, peu nous importe ce qu'ils font chez eux", a remarqué M.Pamuk.

    Par ailleurs, l'écrivain a critiqué l'arrestation du rédacteur en chef de Cumhuriyet, Can Dündar, et de son correspondant à Ankara, Erdem Gyul, accusés de trahison et d'espionnage. Pour avoir divulgué des informations sur les livraisons d'armes turques aux djihadistes syriens, les journalistes ont été condamnés à la réclusion à perpétuité par les autorités turques.

    "Dans les pays démocratiques, les gens ne doivent pas répéter comme des perroquets l'opinion du parti qui a remporté la victoire aux dernières élections. On ne peut pas s'asseoir et écrire son roman quand Can Dündar est en prison", a dénoncé Orhan Pamuk.

    A plusieurs reprises M.Pamuk a été une source de préoccupation pour le gouvernement turc, y compris pour ses déclarations sur le Génocide arménien contredisant la version officielle d'Ankara.

    Lire aussi:

    Un autre avion russe dans le ciel syrien gêne la Turquie
    Plus de 20 personnes soupçonnées d'appartenance à Daech arrêtées en Turquie
    La Turquie pourrait quitter les négociations syriennes
    La Turquie veut rétablir l'empire, pas combattre Daech
    Tags:
    valeurs, démocratie, critiques, Union européenne (UE), Etat islamique, Erdem Gül, Can Dündar, Orhan Pamuk, Turquie, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik