Ecoutez Radio Sputnik
    Zika: l'OMS décrète une urgence de santé publique de portée mondiale

    Zika: l'OMS décrète "une urgence de santé publique de portée mondiale"

    © AFP 2019 ERNESTO BENAVIDES
    International
    URL courte
    Virus Zika (14)
    11110

    L'organisation mondiale de la Santé (OMS) a qualifié lundi d'"urgence de santé publique de portée mondiale"l'épidémie du virus Zika, soupçonné de causer des malformations congénitales, le Brésil déconseillant dans la foulée aux femmes enceintes de venir aux JO cet été.

    "Nous devons agir", a affirmé la directrice de l'OMS, Margaret Chan, lors d'une conférence de presse à Genève à l'issue d'une réunion exceptionnelle de son comité d'urgence.

    L'OMS a jugé qu'un lien entre ce virus transmis par un moustique et une explosion en Amérique du Sud du nombre de cas de microcéphalie, malformation congénitale dont souffrent les enfants nés avec une tête et un cerveau anormalement petits, était "fortement suspecté, bien que non prouvé scientifiquement".

    "Tous s'accordent sur le besoin urgent de coordonner les efforts internationaux pour poursuivre les investigations et mieux comprendre cette relation", a dit Mme Chan.

    Elle a, en conséquence, décrété que cette situation était "une urgence de santé publique de portée mondiale".

    L'agence de l'ONU semble soucieuse de faire oublier les critiques liées à sa réponse jugée trop faible face à la récente épidémie d'Ebola en Afrique, informe l'AFP.

    "Les experts considèrent aussi que l'étendue géographique des espèces de moustiques qui peuvent transmettre le virus, l'absence de vaccin et de tests fiables, ainsi que le manque d'immunité de la population dans les pays nouvellement touchés (…) constituent des causes supplémentaires d'inquiétude", a poursuivi Mme Chan.

    L'OMS a averti la semaine dernière que le virus se propageait "de manière explosive" dans la région des Amériques, avec 3 à 4 millions de cas attendus en 2016.

    Laboratoire
    © AP Photo / Leo Correa
    Zika est également soupçonné d'être lié au syndrome neurologique de Guillain-Barré (SGB).

    Comme la dengue et le chikungunya, le Zika, qui tire son nom d'une forêt en Ouganda où il a été repéré pour la première fois en 1947, se transmet par une piqûre de moustique du genre Aedes, A. aegypti ou A. albopictus (moustique tigre).

    L'OMS s'est abstenue jusqu'à présent de formuler des recommandations concernant les voyages dans les zones affectées par le Zika.

    L'agence de l'ONU semble soucieuse de faire oublier les critiques liées à sa réponse jugée trop faible par beaucoup face à la récente épidémie d'Ebola en Afrique. "Les experts considèrent aussi que l'étendue géographique des espèces de moustiques qui peuvent transmettre le virus, l'absence de vaccin et de tests fiables, ainsi que le manque d'immunité de la population dans les pays nouvellement touchés (…) constituent des causes supplémentaires d'inquiétude", a poursuivi la directrice de l'agence.

    Dossier:
    Virus Zika (14)

    Lire aussi:

    Virus Zika: des chercheurs allemands créent un test de dépistage
    La phase épidémique du virus Zika en Guyane française
    La maladie qui a tué Saint-Louis est de retour en France
    Trois Françaises mineures auraient été offertes à Epstein par Brunel en «cadeau d'anniversaire»
    Tags:
    virus Zika, moustiques, virus, santé, OMS, Margaret Chan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik