Ecoutez Radio Sputnik
    Le premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk

    Remaniement à l'ukrainienne: un pas en avant, deux pas en arrière

    © REUTERS / Valentyn Ogirenko
    International
    URL courte
    25282
    S'abonner

    Après une réunion extraordinaire du gouvernement, les ministres qui viennent de claquer la porte retirent leurs démissions.

    Quatre ministres ukrainiens ayant présenté leur démission mercredi dernier ont brusquement changé d'avis après une session d'urgence du gouvernement réuni jeudi par le premier ministre Arseni Iatseniouk. Cette rencontre a suivi celle des dirigeants ukrainiens avec les ambassadeurs des pays du G7.

    Les rumeurs autour d'un remaniement ministériel se sont intensifiées après la déclaration du ministre de l'Economie Aïvaras Abromavicius. Ce dernier a présenté sa démission en dénonçant une forte pression de l'administration du président ukrainien et du parti pro-présidentiel afin d'obtenir le contrôle de certaines entreprises nationales. Sa démarche a failli provoquer une crise politique dans le pays.

    En effet, quatre ministres et toute l'équipe d'Abromavicius ont claqué la porte dans la foulée. Il s'agit des ministres de la Politique agraire Alexeï Pavlenko, de l'Infrastructure Andreï Pivovarski, de la Santé Alexandre Kvitachvili et de la Politique de l'information Iouri Stets.

    Ceci a suscité la préoccupation des pays créanciers de l'Ukraine. Jeudi, les ambassadeurs de neuf pays dont les Etats-Unis, l'Allemagne et la Grande-Bretagne mais aussi de l'UE ont exprimé leur déception et appelé les leaders ukrainiens à rejeter les "divergences mesquines" et les intérêts mercantiles et intensifier les réformes.

    Par la suite, quatre des cinq ministres démissionnaires, à savoir MM. Pavlenko, Pivovarski, Kvitachvili et Stets, sont revenus sur leur décision.

    Aïvaras Abromavicius, quant à lui, reste inflexible. "Je ne retire pas ma démission. Ma décision était mûrement réfléchie et j'ai signé le dernier document", a-t-il écrit sur son compte Twitter.

     

    Lire aussi:

    Les spécialistes étrangers fuient le gouvernement ukrainien
    L'Ukraine en guerre contre la corruption
    Une nouvelle crise se profile en Ukraine
    Etrangers au gouvernement ukrainien: l'ex-premier ministre Azarov fulmine
    Tags:
    gouvernement, Aivaras Abromavicius, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik