International
URL courte
32447
S'abonner

La Turquie semble elle aussi préparer une intervention.

L'Arabie saoudite pourrait envoyer en Syrie plusieurs milliers de soldats des unités spéciales dans le cadre d'une opération terrestre. Ils seront sans doute déployés en coordination avec la Turquie, rapporte le Guardian.

Selon le général de brigade saoudien Ahmed al-Assiri, l'Arabie saoudite est prête à participer à toute opération terrestre en Syrie susceptible d'être approuvée par la coalition formée pour combattre Daech. Une décision en ce sens pourrait être adoptée lors du sommet de l'Otan à Bruxelles la semaine prochaine.

Les succès dans la lutte contre les rebelles houthis au Yémen permettent à Riyad de dégager des forces pour les déployer en Syrie, selon le général.

L'Arabie saoudite a été l'un des premiers pays arabes à intégrer la coalition anti-Daech en septembre 2014. Elle a effectué plusieurs frappes aériennes contre des cibles en Syrie. Mais sa participation s'est réduite en mars dernier, lorsque le royaume a lancé une intervention dans le Yémen en vue de réprimer le soulèvement des rebelles chiites.

Riyad a déclaré sa volonté de participer à une opération terrestre en Syrie le jeudi 4 février.

 Ankara
© Flickr / Jorge Franganillo
Le jour même, le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov a annoncé que le ministère avait enregistré plusieurs signes de préparation secrète des forces armées turques à des hostilités sur le territoire syrien. Le premier ministre turc Ahmet Davutoglu a répondu que Moscou essayait ainsi de détourner l'attention de ses activités dans la République arabe syrienne. "La Turquie a le plein droit de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger sa sécurité", a-t-il souligné.

Le 15 décembre 2015, l'Arabie saoudite a annoncé la création d'une Coalition islamique antiterroriste qui comprendra 34 pays. Le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir a précisé plus tard que les membres de l'alliance se partageraient des informations, mais pourraient aussi entraîner et armer des détachements militaires si nécessaire.

Lire aussi:

Riyad prêt à envoyer des troupes en Syrie pour lutter contre Daech
Washington ne sait pas quoi faire au Proche-Orient
Erdogan est imprévisible et peut déclencher une opération militaire en Syrie
Le pétrole, l'arme secrète de Riyad contre Téhéran
Tags:
troupes terrestres, opération terrestre, Ahmed al-Assiri, Arabie Saoudite, Turquie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook