Ecoutez Radio Sputnik
    Twitter

    Twitter rejoint la lutte antiterroriste

    © Photo. Pixabay
    International
    URL courte
    La lutte contre Daech (229)
    170
    S'abonner

    Le réseau social américain annonce avoir supprimé plus de 125.000 comptes qui publiaient des menaces ou faisaient la promotion d’actes terroristes.

    Dans le cadre de sa lutte contre les contenus terroristes, depuis la mi-2015, le réseau social Twitter a bloqué plus de 125.000 comptes faisant la promotion du terrorisme, annonce vendredi 5 février le réseau américain dans un message publié sur son blog.

    "Rien que depuis le milieu de 2015, nous avons suspendu plus de 125.000 comptes pour avoir menacé ou fait la promotion d'actes terroristes, liés en premier lieu à l'EI", indique-t-il.

    Par ailleurs, Twitter a relevé vendredi avoir déjà des règles en place pour décourager la propagande terroriste sur son réseau, mais le réseau souligne avoir intensifié ses efforts ces derniers mois.

    "Nous condamnons l'usage de Twitter pour promouvoir le terrorisme, et les règles de Twitter indiquent clairement que ce type de comportement, ou toute menace violente, n'est pas permis sur notre service", annonce le réseau.

    Comme beaucoup d'acteurs et d'experts du secteur, Twitter reconnaît toutefois qu'il n'y a "pas d'algorithme magique pour identifier les contenus terroristes sur internet, de telle sorte que les plateformes en ligne mondiales sont obligées de prendre des décisions difficiles, en se basant sur des informations et des lignes directrices limitées", indique l'AFP.

    "Malgré ces difficultés, nous continuerons d'appliquer énergiquement nos règles en ce domaine et d'interagir avec les autorités et autres organisations adéquates pour trouver des solutions viables pour éradiquer les contenus terroristes sur internet et promouvoir les discours allant dans le sens inverse", ajoute Twitter.

    Le 8 janvier, des représentants de la Maison Blanche, des forces de l'ordre ainsi que des services de renseignements des États-Unis ont rencontré les dirigeants des plus grandes sociétés d'informatique américaines, dont Microsoft, Apple, Facebook, Google, Twitter, Yahoo et LinkedIn, pour discuter des mesures qui pourraient être prises afin de lutter contre le terrorisme sur Internet.

    La Commission européenne avait elle aussi organisé, en fin d'année dernière, un forum visant à "initier un dialogue" entre gouvernements et groupes internet dans la lutte contre la radicalisation et la propagande terroriste. Et plusieurs réunions similaires ont eu lieu en France, où la loi sur l'état d'urgence permet de "bloquer" certaines publications en ligne et où des systèmes de "contre-propagande" ont aussi été évoqués.

    Dossier:
    La lutte contre Daech (229)

    Lire aussi:

    Les USA souhaitent accéder aux informations chiffrées des géants du numérique
    L'ancien chef du Pentagone sort une nouvelle appli de solitaire
    Tags:
    Twitter, Inc, lutte antiterroriste, Etat islamique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik