International
URL courte
Situation en Syrie (2014) (607)
11580
S'abonner

Dans le même temps, l'Onu n'a toujours pas réussi à mettre en place un convoi humanitaire à destination de la Syrie.

  • Les habitants de la ville syrienne de Kessab reçoivent une aide de Moscou et de Damas
    Les habitants de la ville syrienne de Kessab reçoivent une aide de Moscou et de Damas
    © Sputnik . Ali Abrahim
  • Les habitants de la ville syrienne de Kessab reçoivent une aide de Moscou et de Damas
    Les habitants de la ville syrienne de Kessab reçoivent une aide de Moscou et de Damas
    © Sputnik . Ali Abrahim
  • Les habitants de la ville syrienne de Kessab reçoivent une aide de Moscou et de Damas
    Les habitants de la ville syrienne de Kessab reçoivent une aide de Moscou et de Damas
    © Sputnik . Ali Abrahim
  • Les habitants de la ville syrienne de Kessab reçoivent une aide de Moscou et de Damas
    Les habitants de la ville syrienne de Kessab reçoivent une aide de Moscou et de Damas
    © Sputnik . Ali Abrahim
  • Les habitants de la ville syrienne de Kessab reçoivent une aide de Moscou et de Damas
    Les habitants de la ville syrienne de Kessab reçoivent une aide de Moscou et de Damas
    © Sputnik . Ali Abrahim
1 / 5
© Sputnik . Ali Abrahim
Les habitants de la ville syrienne de Kessab reçoivent une aide de Moscou et de Damas

Les habitants de la ville syrienne de Kessab, située dans la province de Lattaquié, non loin de la frontière turque, ont reçu jeudi une aide humanitaire envoyée par les autorités russes et syriennes.

Deux avions Iliouchine Il-76 de l'Armée de l'air russe transportant 50 tonnes d'aide humanitaire sont arrivés jeudi matin à la base aérienne de Hmeimim. L'aide est destinée aux habitants des villes et régions bloquées par les terroristes. La cargaison comprend des produits alimentaires, des médicaments, des vêtements, des fournitures scolaires, ainsi que des bonbons et des jouets pour les enfants. 

Les autorités ont déjà livré une partie de la cargaison russe à la ville de Deir ez-Zor assiégée par les islamistes et distribué le reste dans d’autres villes syriennes, a annoncé vendredi le gouverneur de la province de Lattaquié, Ibrahim Hodr al-Salem.

Largage de fret humanitaire russe en Syrie
© Sputnik . Ministère russe de la Défense

"Un jour, les terroristes sont arrivés dans cette ville frontalière très touristique. Aujourd'hui tout a changé et nous sommes reconnaissants à l'égard de la Russie qui aide notre peuple. Nous n'oublierons jamais la position de principe que la Russie occupe dans la lutte contre l'extrémisme", a indiqué M.Hodr al-Salem.

L'Onu compte aussi envoyer prochainement une aide humanitaire aux habitants des villes verrouillées par les terroristes. Une décision en ce sens est intervenue vendredi à Genève entre les 17 pays membres du Groupe international de soutien à la Syrie (ISSG).

"L'Onu était déjà prête à l'envoi d'aide, surtout aux villes assiégées. Nous avons justement discuté de cela aujourd’hui, à savoir quand et comment commencer cette mission. Nous espérons entamer la livraison d'aide dès demain", a déclaré vendredi Ahmad Fawzi, porte-parole de l'Office des Nations unies à Genève.

La ville syrienne de Kessab, peuplée essentiellement d'Arméniens chrétiens a été occupée par les terroristes du groupe Etat islamique (EI ou Daech) et du Front al-Nosra en mars 2014. Ils ont détruit au moins 14 églises. L'armée gouvernementale syrienne a libéré la ville en juin 2014. Petit à petit la vie y reprend son cours. L'alimentation de la ville en eau et en électricité a été rétablie, les restaurants et les magasins ont rouvert leurs portes. 

Appuyées par l'aviation russe, l'armée gouvernementale syrienne et les unités de volontaires mènent une offensive contre les terroristes dans tous les secteurs. Les forces syriennes ont pour mission de rétablir le contrôle de la frontière avec la Turquie et de couper les voies transfrontalières d'approvisionnement des terroristes. Il s'agit d’une bande de 100 km située à la frontière turque et par laquelle les mercenaires étrangers entrent en Syrie pour aider les terroristes.

Le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov a rapporté jeudi que les islamistes quittaient en masse leurs formations dans la région d'Alep. Ils obligent les habitants locaux à se rendre à la frontière turque et essaient de se cacher dans les convois de migrants forcés pour éviter les frappes aériennes russes et syriennes.

Dossier:
Situation en Syrie (2014) (607)

Lire aussi:

Syrie: des alliés de Washington se rangent du côté de Moscou
Syrie: une offensive terrestre de troupes locales et de pays arabes serait "décisive"
Ancien général de l’Otan: la Russie a débloqué la situation en Syrie
De l’aide humanitaire russe parachutée dans une ville encerclée par Daech
Tags:
aide humanitaire, aérodrome de Hmeimim, Il-76, Groupe de soutien international à la Syrie (ISSG), ONU, Ibrahim Hodr al-Salem, Ahmad Fawzi, Kessab, Deir ez-Zor, Lattaquié, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook