Ecoutez Radio Sputnik
    Des réfugiés massés devant un poste de passage à la frontière entre la Macédoine et la Serbie. 29 janvier 2016

    Migrants: l'Europe de l'Est se révolte contre Merkel

    © AFP 2019 Armend Nimani
    International
    URL courte
    Crise migratoire (788)
    6792
    S'abonner

    Plusieurs pays d'Europe de l'Est ont décidé de fermer leurs frontières pour stopper les flux de réfugiés transitant par les pays des Balkans. Selon le chef de la diplomatie slovaque Miroslav Lajcak, la Turquie n'est pas un partenaire fiable dans le règlement de la crise migratoire.

    La Hongrie, la Pologne, la République tchèque et la Slovaquie envisagent de suivre l’exemple de la Macédoine qui a fermé sa frontière avec la Grèce afin de bloquer la prétendue "route des Balkans" utilisée par les réfugiés pour gagner l'Europe de l'Ouest, rapporte l'hebdomadaire allemand Der Spiegel.

    Selon le magazine, ces pays "sont ouvertement entrés en conflit" avec la chancelière fédérale Angela Merkel sur la façon de régler la crise des migrants.

    "Tant qu'une stratégie européenne commune fera défaut, la protection des frontières nationales par les pays situés sur la «route des Balkans» demeurera parfaitement légitime", estime le ministre slovaque des Affaires étrangères, Miroslav Lajcak, cité par Der Spiegel.

    Il a ajouté qu'on ne devait pas se fier à la Turquie lorsqu'il s'agissait des problèmes de l'Europe. Le ministre a également remis en cause l'efficacité de la répartition des réfugiés parmi les membres de l'Union européenne.

    Vendredi, lors d'une visite à Skopje, le chef de la diplomatie autrichienne Sebastian Kurz a fait savoir qu'après avoir adopté un quota de 37.000 réfugiés, son pays fermerait les frontières nationales, laissant à la Macédoine le soin d'endiguer le flux de migrants. M. Kurz a en outre promis d'envoyer des policiers et des militaires autrichiens en Macédoine pour aider cette dernière à durcir les contrôles aux frontières.

    La Slovénie et la Croatie y ont déjà envoyé des policiers.

    Dossier:
    Crise migratoire (788)

    Lire aussi:

    Faux migrants, vrais terroristes: ils voulaient participer aux attentats de Paris
    Migrants: l'Otan s'implique dans la lutte contre les passeurs en mer Egée
    La Turquie et la Grèce veulent impliquer l’Otan dans la crise des migrants
    Tags:
    fermeture des frontières, réfugiés, migrants, Angela Merkel, Sebastian Kurz, Miroslav Lajcak, Grèce, Balkans, Croatie, Macédoine du Nord, Autriche, Allemagne, Slovaquie, Pologne, République tchèque, Hongrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik